Cette semaine

Autres Interviews



Un commentaire?

Liste des interviews » Interview de Cocoon

Le 18 Décembre 2008
Par Karl BERNIER

Cocoon, c’est Morgane (Mo’ pour les intimes) et Mark. A l’instar de leurs deux premiers EP (I Hate Birds en 2006 et From Panda Moutains en 2007) on pourrait croire qu’ils arrivent tout droit d’un pays imaginaire où les pandas passent leur temps à se prélasser dans leurs montagnes sur une musique de rêve, celle de Cocoon bien sur.
Mais voilà, tout se gâte lorsque l’on apprend que leurs amis sont tous morts dans un accident d’avion…Tragique. Je vous rassure, ce n’est ‘que’ le titre de leur splendide premier album ‘My Friends All Died In A Plane Crash’, à dévorer sans limite, coup de cœur assuré !
Oui, Cocoon, c’est beau, c’est du rêve en musique.
Au-delà de leur envoûtante et planante musique, ils doivent aussi leur succès à quelques ingrédients que certains pseudo-artistes n’ont pas encore imprimé : talent, originalité, humour, classe, simplicité, proximité avec leur public (liste non exhaustive).
Et même si selon Mark « à 1h du mat’ finir une interview, y’a de quoi devenir fous », il faut bien souligner que la disponibilité du duo, loin d’avoir chopé la grosse tête, est une qualité supplémentaire qui vient confirmer qu’ils sont là pour longtemps. Et c’est tant mieux !



Bonjour Mo’, bonjour Mark, la dernière fois que nous nous sommes vus c’était… en juillet, pendant les Solidays, qu’est ce qui a changé depuis ?

Cocoon : « Depuis nous sommes quatre sur scène, avec une basse et une batterie ! »

Quelles sont les questions que vous n’aimez pas que l’on vous pose, auxquelles vous n’aimez pas répondre ?

Cocoon : « La question bateau : Pourquoi chantez-vous en anglais ? Et on répond que Cocoon c'est un projet folk, donc en anglais par définition. »

Ca, c’est fait !
Au jeu des étiquettes, vous vous colleriez laquelle ?


Mark : « Une étiquette argentée en forme de baleine. »

Quelles sont vos influences ?

Cocoon : « Des petits moments de vie, nos amis, des films, des livres, des choses qui nous donnent envie d'écrire des chansons... »

Comme dans pas mal d’autres pays, la France connaît un grand retour de la musique ‘Folk’, comment ce contexte vous a aidés ? Ou freinés ?


Cocoon : « Disons qu'il nous a aidé, mais que l’on trouve que l’on met un peu tout et n'importe quoi dans cette catégorie. De toute façon, on met trop de choses dans des catégories. »

Et la pub ?

Cocoon : « Et bien la pub ce n’est pas qu'on y tenait absolument mais pour manger il a fallu s'y coller et choisir des spots et des marques que l’on ne trouve pas pourris…Genre, pour l'armée on aurait dit non direct !!»

Oui mais ca vous a aidé pas mal quand même à rencontrer votre public ?


Mark : « Je ne sais pas exactement disons que ça a contribué, avec l'aide de la radio, de la télé, à installer On My Way mais on ne peut jamais savoir »
 
Comment vivez-vous le succès ? Vous attendiez-vous à autant d’engouement ?

Cocoon  : « Tout est relatif, c'est très gérable, on est pas Christophe Maé ! »

Au sujet du dit Christophe j'ai comme l'impression que... êtes-vous fâchés ?


Cocoon : « Non pas du tout il a l'air hyper sympa en plus ! mais il représente tout ce qu'on ne voudrait pas devenir artistiquement et professionnellement »

C'est à dire ?

Cocoon : (sur l’air de Christophe Maé ‘Parce qu’on ne sait jamais’) « C'est à dire faire une musique consensuelle, faire des Zénith, et chanter en disant "nonnonnon" à chaque phrase »

Votre disque est tout de même sorti dans 20 pays…comment vivez-vous votre internationalisation ?

Cocoon : « On ne sait pas encore notre avion décolle en 2009 pour les USA le Japon et le reste de l’Europe mais pour l'instant les dates aux Pays Bas, Belgique, Angleterre, Suisse ça a tout tué »

Vous tournez beaucoup. L’expérience live vous apporte quoi de neuf ? Ça change quoi pour vous ?


Cocoon : « On rencontre des gens, des artistes, un public, ce qui nous permet de voir ce qui fonctionne ou pas, on visite plein de villes, on mange plein de trucs, c'est top ! »

Justement, parlez-moi de la rencontre avec votre public ?

Cocoon : « Elle est très douce, très saine, comme si on jouait devant des potes. On a la chance d'avoir un super public, très à l'écoute. »

Votre meilleur souvenir de tournée ?


Cocoon :
« Pour l'instant Toulouse, le Bikini juste le meilleur accueil et la meilleure salle de France ! Ensuite la Cigale, ça faisait bizarre et nous étions très attendus »

Et.. le pire ?


Cocoon : « Le pire c'était heu …Arlon en Belgique et un autre truc, Moulin de Brainan on a joué en doudoune par moins quatre !!!  Et Arlon… c'était naze rien ne fonctionnait, heureusement que le public belge est trop cool »

Tant que nous sommes dans les anecdotes, racontez-moi un truc rigolo au sujet de la tournée ?


Mark : « Mo' a joué bourrée en Bretagne et elle est partie pisser en plein milieu du set me laissant seul j'ai dû jouer un nouveau morceau que personne ne connaissait et elle est revenue en racontant des trucs salaces elle était trop drôle (rires) »

Cocoon, c’est un duo mixte, pour ceux qui n’auraient pas suivi. Que vous apporte votre mixité ?


Cocoon :
« Des approches différentes de la musique, de la vie... Le point de vue et la sensibilité d'une fille mélangés à ceux d'un garçon, c'est une force et une richesse incroyables. »

 Pour aller plus loin, racontez-moi comment vous fonctionnez dans votre collaboration ?


Mo’  : « Mark fait les chansons »
Mark : « Morgane les arrange et les rend jolies. »

Vos voix fusionnent à merveille, posées sur des mélodies aux arrangements moelleux, cocoonesque quoi. Pourtant, les thèmes que vous abordez dans vos chansons sont parfois un peu plus durs, comme sur ‘Vultures’. Comment choisissez-vous les thèmes ?

Mark : « Ils viennent comme ils viennent. Mais c'est important pour nous d'avoir un contraste entre les mélodies et les paroles. On a vécu des choses qui font que nous ne pouvons pas chanter des choses simplement heureuses. »

Vous écoutez quoi en ce moment ?


Cocoon : « Bon Iver, Fleet Foxes, Woodpigeon, The Acorn... »

Cela apporte quoi de neuf dans votre vision de la future musique de Cocoon ?

Cocoon : « Elle sera la même que celle du premier album, avec des partis pris plus prononcés sur la production par moment. Tu verras. »

Et… il sort quand le prochain disque ?

Cocoon : « Quand il sera prêt ! Le premier n'a qu'un an ! Nous ne sommes pas d'accord avec le fait de sortir à tout prix un disque tous les ans et prendre le public pour des pigeons en faisant de la musique qui ne nous plairait pas à 100 pour 100. Nous avons besoin de temps pour faire de la musique qui nous plaise vraiment. »

Avant le mot de la fin, qu’avez-vous à répondre à tous les boulets lobotomisés qui, sur fond de rumeur véhiculée par l’internet pensent que vous portez de vraies fourrures dans le clip ‘Chupee’ ?

Cocoon : « Qu'ils sont relous. »

Le mot de la fin est pour vous…


Mark : « On est pas ensemble dans la vie. C'est important. »


Crédits photos : © Lisa Roze

Propos recueillis par Karl BERNIER

Vos réactions (nombre de commentaire(s) : 0)  

*
Code image (a ressaisir) : *
Commentaire *

 


Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan