Cette semaine

Autres Interviews



Un commentaire?

Chronique(s)

  • Disque n?1
  • Liste des interviews » Interview de Les Vedettes

    Le 30 Octobre 2008
    Par Pierre DERENSY

    Les Vedettes ont déjà le nom de leur réussite. Sous la houlette de Philippe Katerine, elles ont pu nous démontrer lors des concerts de notre trublion vendéen tout leur savoir faire en matière d'happening artistique. Ces drôles de dames belges, ne prenant pas leurs désirs pour des lanternes mais leur plaisir pour affaire courante, ont décidé de sortir un album qui espérons le est le « Numéros 1 » d'un chapelet de suivants. Puis je espérer que votre nom de groupe est un hommage aux machines à laver qui comme tout le monde sait : fut le libérateur de la femme du XXème siècle ? Les Vedettes : «Pas du tout ! On aimait bien les mots en « ettes » et le coté désuet du mot « Vedette ». Au départ comme c'était un spectacle de rue qui s'appelait « Les Vedettes plus ou moins Majorettes ». » Tout démarre pour vous d'un happening artistique qui aurait pu s'intituler « Moi aussi je rêvais d'être majorette de Mons, de Courtrai ou de Namur » ? Les Vedettes : «Tout démarre autour d'une sorte de performance de 10 mn sur la majorette. La majorette est un rêve de petite fille, nous voulions faire un vrais défilé de fausses majorettes.» C'était trop compliqué de devenir Gilles de Binches ? Les Vedettes : «Ce sont uniquement des garçons monsieur ! (rire) » Aucune de vous n'avait sur son passeport le métier de chanteuse, est ce Katerine qui vous pousse quelque part dans ce métier malfaisant ? Les Vedettes : «C'est exactement ça. Plus exactement c'est le manager de Philippe qui c'est mit dans la tête de nous faire chanter. Nous lui avons précisé que nous ne savions pas chanter mais il a insisté. » J'en connais pleins d'artistes qui ne savent pas chanter ce qui ne les a pas empêché de faire de belles carrières ! Les Vedettes : «Vous avez donc un groupe de plus ! (rire) » Tout le monde connaît votre utilité scénique, mais pouvez vous me donner votre utilité discographique ? Les Vedettes : «Nous n'avons jamais rêvé de faire un disque. Ce qui fait que nous n'avons jamais pensé ce que nous pouvions mettre dedans. Donc ce qui s'est passé c'est que les choses se sont faites pratiquement à notre insu. ou plutôt on nous a proposé des choses qui nous correspondaient et en fonction des propositions nous avons sélectionné celles que nous désirions faire. Mais jamais nous n'avions réfléchis à un concept de disque auparvant. » Ce premier album il pourrait être qualifié de disque populaire à tendance rock. peut être même rock MLF ? Les Vedettes : «Ca nous plait bien votre première définition. Le coté MLF c'est ce que les gens ressentent mais nous n'avons pas de volontés à ça. Mais je pense que le fait de réunir 8 femmes, de s'amuser de ce que l'on fait ça a déjà une connotation féministe. donc oui pour le coté MLF mais sans désir de notre part. On fait peut être simplement passer des messages de par notre attitude. A l'heure actuel : d'avoir notre âge et d'être en robe de majorette c'est déjà dire quelque chose par rapport à ce que l'on propose dans les médias en général.» Etes vous ce genre de groupe qui souhaite être drôle mais qui refuse de faire rire ? Les Vedettes : «Pas du tout ! C'est notre but de faire rire les gens ! Effectivement il y a du second degré mais par exemple notre chanson « J'aime baiser avec toi grand con » ça peut être pris au premier sens. C'est un message clair, plutôt positif d'ailleurs.» « Grand Con » c'est la plus belle déclaration d'amour que j'ai pu entendre ! Les Vedettes : «Ho c'est gentil ! Aujourd'hui nous avons rencontrés beaucoup de journalistes, essentiellement des hommes, et ils voyaient ça comme un thème de l'homme objet. Alors que nous avons voulu parler d'un amour plus fort que tout. » Beaucoup parleront sûrement de provocation dans vos titres, mais en écoutant attentivement votre disque N°1, j'ai trouvé énormément de chansons à bases de frustrations. ? Les Vedettes : «Vous vouliez entendre une chanson qui dit « je t'aime mon bon chéris » ? Je ne vois pas trop de frustrations.. Nous nous exprimons avec beaucoup de libertés ce qui nous empêche d'être frustrées. » Comment fait on pour amener au casting des anciens petits lapins, des producteurs que l'on s'arrache et ne me dites pas qu'il suffit de coucher pour y arriver ? Les Vedettes : «Nous n'avons pas fais de casting. Les Vedettes partent d'une amitié de 10 ans. mais avant les Vedettes nous avions déjà collaboré il y a 8 ans avec les Little Rabbits sur un concert à Bruxelles. Ils nous ont fait rencontrer Katerine quand on a fait les majorettes et c'est comme ça que tout s'est mis en route. Il n'y a pas eu de choix de musiciens. C'était naturel que ce soit avec eux. » N'est ce pas casse-gueule votre album, dans le sens ou le second degré ne pourrait pas être décelé via les radios ou passeront vos titres ? Les Vedettes : «Déjà je pense que nous ne pouvons rien faire face à l'auditeur. Ce qui va aider les gens à acquérir le second degré c'est lorsqu'ils nous verront visuellement. » La « Première Fois » c'est Emilie Jolie qui a grandi difficilement ? Les Vedettes : «Tout à fait ! (rire) » Et j'aimerais savoir ce que vous avez toutes mesdames avec Joey Starr ? Les Vedettes : «C'est une histoire vrais. L'une d'entre nous a réellement fait un rêve érotique avec Joey Starr. Un jour elle s'est réveillée le matin et nous a dit qu'elle avait passé une nuit avec Joey Starr et que c'était pas mal du tout (rire). C'est surtout une chanson sur le fait de rêver et de faire des rêves érotiques sans choisir son partenaire. » Comment fait on pour faire cohabiter 8 ego de vedettes en tournée ? Les Vedettes : «On met beaucoup de vodka et du coup on fait beaucoup de bruits et on rigole beaucoup. Lorsqu'il n'y a plus de bruit c'est que nous dormons toutes.» Vous comptez faire des concerts dans toute la France ? Les Vedettes : «Nous aimerions beaucoup mais comme nous avons un projet où l'on est très nombreux, c'est-à-dire 19 personnes à se déplacer pour un concert cela coûte cher. Donc il faudrait que le disque marche pour que les gens aient envies de nous voir. Nous ne pouvons pas faire de premières parties vu l'infrastructure du groupe. Nous existerons sur scène si le disque marche. On s'en remet donc aux consommateurs. » Maintenant que la gloire est sur vous. et je pèse mes mots. Y a-t-il une vie après le costume de vedettes ? Les Vedettes : «Oui, heureusement. Nous avons des vies saines et bien quotidiennes comme tout le monde. C'est d'ailleurs très positif car vous pouvez apprécier d'autant plus les moments d'euphories. »

    Propos recueillis par Pierre DERENSY

    Vos réactions (nombre de commentaire(s) : 0)  

    *
    Code image (a ressaisir) : *
    Commentaire *

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan