Cette semaine

Autres Interviews



Un commentaire?

Chronique(s)

  • L'invitation
  • Liste des interviews » Interview de Etienne Daho

    Le 12 Avril 2008
    Par Pierre DERENSY
    Que voulez vous : quand on a la gr?ce et la formule pour la faire perdurer pendant 2 d?cennies, on ne peut ?tre que sous le charme d?une rencontre avec Etienne Daho. Daho et son ? Invitation ? ? parcourir son dernier album et sa carri?re.

    Avant de parler de votre invitation je voulais demander si vous aviez eu le temps d??couter ? Tomber pour Daho ? un album de reprises de vos chansons ?


    Etienne Daho : ?Bien sur? ?a m?a beaucoup touch?. Evidement j??tais surpris mais c?est le propre m?me des reprises : c?est qu?elles sont kidnapp?es, r?interpr?t?es par la personnalit? des gens qui les ont reprises. Bizarrement je trouve qu?il y a une esp?ce de coh?rence alors que ce sont des productions diff?rentes, des univers diff?rents. Ce sont d?abord des artistes que j?aime beaucoup et que je respecte. Je suis tr?s flatt? et fier en tout cas.?

    Je me permettrais de dire que je pr?f?re l?original tout de m?me?


    Etienne Daho : ?C?est diff?rent. J?aime beaucoup ? Promesse ? par Daniel Darc, le duo Biolay-Eli Meideros. Normalement ce genre de chose arrive lorsque l?on est mort (rire). C?est hyper agr?able de sentir que l?on a laiss? une place et marqu? de sa griffe quelque part la culture musicale.?

    Pour revenir ? vous, j?ai l?impression que lorsque vous produisez les autres vous offrez votre griffe en cadeau, attendez vous la m?me chose des producteurs qui viennent sur vos disques ?


    Etienne Daho : ?Sur ce dernier en tout cas je voulais retravailler avec Edith Fambuena car nous avions travaill? ensemble une fois sur ? Paris Ailleurs ? dans les ann?es 90, elle ?tait toute jeune? m?me pas productrice mais j?avais confiance en elle au grand dame de ma maison de disque qui ne comprenait pas mon choix et prenait ?a d?un tr?s mauvais oeil. Entre temps elle a beaucoup travaill?, elle dit d?ailleurs qu?Etienne Daho c?est l??cole la plus dure. C??tait bien de se retrouver avec sa maturit? d?aujourd?hui et mon envie. On a fait l?album ? deux. On est tr?s confortable ensemble. Il n?y a jamais de conflits d??go et c?est tr?s important pour moi. Le conflit de pouvoir sur un disque cela m?est arriv? une fois, pour une production que j?ai fais et c?est une d?solation. Je tenais donc ? ce qu?elle m?accompagne dans une vision tr?s pr?cise de ce que je voulais faire pour ce disque. ?

    L?album a ?t? enregistr? entre Londres, Paris, Barcelone et Ibiza qui sont un peu vos r?sidences pr?f?r?es ?


    Etienne Daho : ?En fait ce sont mes maisons. Ca parait pr?tentieux de dire ?a mais c?est la v?rit?. Je pense que les micros captent vraiment ce qui se passe dans une maison ou dans un studio. L? j?ai vraiment donn? une intimit? extraordinaire vu que la batterie ?tait dans mon salon. Ca a capt? toutes les ?nergies qui s?journent chez moi. C?est une maison tout en bois, avec beaucoup d?espace qui sonne tr?s bien. Ce qui est une chance car nous avons fait toutes les batteries, les basses, les cuivres, les ch?urs, les guitares. L?acoustique ?tait excellente et cela nous permetait de rester longtemps. Par exemple pour la batterie cela a pris 5 semaines. Car nous avons commenc? par les batteries voix. Ce qui est difficile ? faire car lorsque l?on est chanteur on a besoin d?une harmonie pour chanter. Alors que l? j?avais le minimum. Mais cela nous a permis de faire un album avec 2 axes : l?axe de la voix, des mots et donc de l??motion et l?axe de la batterie qui est le battement de c?ur, qui est la vie. ?

    Je pense d?ailleurs que c?est votre album le plus rythm? par la batterie ?

    Etienne Daho : ?Oui, c?est Philippe Entressangle qui va aussi m?accompagner sur sc?ne qui a fait toutes les sessions de batterie. C?est quelqu?un que j?adore comme artiste et comme homme, il est tout bonnement extraordinaire. Il y a un deuxi?me musicien qui est sur l?album et pour qui j?ai autant d?affection c?est Marcello Giuliani? j?ai un groupe extraordinaire? sinc?rement c?est formidable de bosser avec eux.?

    Vous semblez enfin, non pas accepter, mais affirmer d??tre ? la fois un artiste du soleil et de l?ombre ?

    Etienne Daho : ?On me l?a dit et souvent ? cause de la pochette. Souvent on fait des choses de mani?re inconsciente. Mais je n?ai pas beaucoup de zone d?ombres vous savez, je suis beaucoup plus bon vivant et ?picurien et amoureux de la vie que l?image que les gens ont de moi. ?

    La contradiction est pratiquement perp?tuellement au c?ur de vos albums ?

    Etienne Daho : ?Comme tous les ?tres humains. C?est la contradiction qui fait une personnalit? et une unit?. Je peux ?tre extr?mement extravertis et ? la fois tr?s r?serv?. ?

    Les gens qualifient votre disque d?apais? mais moi je trouve qu?il est au moins aussi dur qu?Eden ?

    Etienne Daho : ? ?Eden? n??tait pas un disque dur. Il parlait de la vie, de la fascination de la vie. ? L?invitation ? est sur le m?me mode. Avec une chose en plus : l?invitation ? bouffer la vie, ? se l?cher, la vie est trop courte il est indispensable de foncer? l?invitation c?est aussi de se sentir convi? ? la vie parce qu?on vous tend une main bienveillante. Ce banquet c?est la vie. C?est tr?s ?picurien. C?est un disque lucide, po?tique, mais qui est un encouragement ? faire ce que l?on veut. Il est peut ?tre moins frivole??

    Vous semblez plus monter une montagne que la descendre ?

    Etienne Daho : ?On est certainement sur le versant ascendant. Vous avez enti?rement raison. ?

    Je voulais savoir si je pouvais vous comparer ? Dieu dans ? L?adorer ? au vu du langage lexicale tr?s biblique ?


    Etienne Daho : ?La spiritualit? a une place tr?s importante. Pas avec un objet de culte, je ne parle pas de religion. Je me suis toujours senti reli? ? quelque chose de diff?rent. C?est aussi pour ?a que j??cris. L??criture est toujours un moment d?hypnose. Le son et la musique sont par contre tr?s pr?cis dans ma t?te. Je ne me pose jamais de questions sur ce sujet : je parle l? d?arrangement, je sais exactement ce que je dois faire, je trouve les notes tout de suite. La mani?re dont je g?re ma vie et ma carri?re est bas?e sur l?intuition quasi animale. Mais faire un album chez moi c?est quelque chose qui met longtemps ? venir tr?s vite (rire).?

    Le temps a beaucoup jou? donc ?

    Etienne Daho : ?Oui. Il est arriv? au bon moment. ? R??volution ? ?tait un moment de beaucoup de perturbation dans ma vie dans le sens positif de la chose. Je n?aime pas dire ? faire du m?nage ? mais j?ai modifi? des choses et chang? des ?nergies. ?

    Est-ce que ? La Vie Continuera ? est l?intrus du disque ?

    Etienne Daho : ?Au niveau du texte il est ? sa place. Maintenant c?est un titre dont les arrangements sont volontairement tr?s sixties. C?est un syst?me avec une guitare qui tourne. C?est une chanson paradoxale : un texte sombre et dur avec une musique tr?s l?g?re. La sensation qui arrive est tr?s particuli?re. C?est pratiquement un twist sous Lexomyl. J?aime bien qu?on attende plusieurs ?coutes avant que l?on rentre dans mon disque ou dans mes chansons.?

    Appartient on a l?endroit qui nous a vu na?tre ?

    Etienne Daho : ?C?est tr?s possible. Je le pense de plus en plus. Une amie psychologue ? la lecture et ? l??coute de mon disque m?a parl? d?une chose importante ? quoi je n?avais jamais pens? : c??tait la sensation de l?exil. Je n?y avais jamais pens? car je passe mon temps ? courir et ? changer d?endroits. Dans mon album il y avait nettement la sensation d?exil. En m?me temps j?ai l?impression que tout ce dont j?ai besoin est en moi. Je suis une sorte de valise avec les gens que j?aime, les endroits que j?aime. J?ai beaucoup de mal avec l?engagement et ?tre statique ce serait peut ?tre trop dur ? vivre. Pourtant la musique est une engagement total. Je peux faire passer la musique avant tout le reste? c?est difficile de faire passer la musique au second plan. C?est comme un truc monacal.?

    Pouvez vous me parler de ce ? Be My Guest Tonight ? ?

    Etienne Daho : ?C??tait un projet de pleins de reprises ?clectiques qui allait de Bily Holiday aux Libertines. J?ai travaill? avec mon guitariste de la derni?re tourn?e. Finalement c?est un album que j?ai laiss? de cot? mais il reste un bout de ce disque avec cet EP. Une s?lection de chansons que j?avais r?p?t? et enregistr?. Et ce ? bonus ? accompagne tr?s bien l?album. Ce sont des compl?ments ? ce que je dis. J?ai toujours aim? transmettre et partag?. Quand je fais une reprise c?est comme lorsque je faisais des cassettes ado pour mes amis. Par contre je ne suis pas psychopathe car je ne suis pas collectionneur de disques (rire).?

    Vous vous ?tes mis au MP3 ?

    Etienne Daho : ?J?ach?te tr?s peu de disque. Il n?y a pas des millions de disques qui accompagnent votre vie, au mieux il y en a? hum? 150 (rire). Dans pleins de genres diff?rents il y a des disques qui m?ont construits, qui m?ont ouvert l?esprit. J?aime beaucoup les avoirs en vinyle. J?utilise le format MP3 pour son cot? pratique mais je n?aime pas le son. Quand vous aimez la peinture vous faites votre ?il en regardant des tableaux et leurs couleurs, quand vous ?tes musiciens vous ?coutez la musique avec le meilleur son possible. Ecouter un MP3 c?est comme ?couter une photocopie. C?est frustrant.?

    Je vais faire mon m?chant de service mais pourquoi ressortir un album quelques mois apr?s avec des bonus ?


    Etienne Daho : ?C?est tout simple. Ce ne sont pas des bonus. Au d?part j?aurais naturellement pr?f?r? que tout sorte en m?me temps et qu?on puisse choisir. Maintenant il y a des impond?rables de temps, de dates. Alors l?album va sortir, apr?s une guerre sans merci avec la maison de disque en double vinyle. Il y a une version Ultimate qui va sortir avec le Daho-Show en plus que j?ai enregistr? pour la t?l?vision apr?s la 1ere sortie de l?album. Il y aura une galette son et une galette image avec tout l?album, ? Be My Guest Tonight ?, les duos du show avec notamment Air, Bashung, Charlotte Gainsbourg. Malheureusement pour le sortir il fallait attendre la date de la premi?re diffusion ? la t?l?. En m?me temps cela permet de sortir un bel objet avec tout. C?est un objet de luxe v?ritablement. Et le DVD du Daho Show sort ? part si les gens ne veulent pas se racheter la totale alors qu?ils en ont d?j? la moiti?.?

    Le Daho-Show sera-t-il reconduit ?

    Etienne Daho : ?J?aimerais bien, j?aimerais inviter les BabyShambles, Jacno, Cat Power, Brigitte Fontaine. Cela permet de proposer autre chose que ce qui se voit aujourd?hui. Beaucoup de personnes ont ?norm?ment aim?s. Et d?autres qui n?ont pas aimer le play-back. En fait il y avait tr?s peu de live : il y avait Bashung et moi et Marianne Faithfull et Jarvis Cocker. C??tait des choix. On a demand? par contre si play-back qu?il n?y ai pas de micro pour ne pas simuler. Les gens n?ont pas aim? le show car ils ont ?t? g?n? par le fait que l?on ne simule pas. Ce qui est tr?s ?trange. Qu?on ne simule pas, que l?on soit honn?te ? fortement g?n? (rire). Les gens pr?f?rent donc voir un play-back avec un micro? c?est tr?s instructif.?

    Pour terminer quelle est l?invitation que vous ne pourriez refuser ?

    Etienne Daho : ?Invitation ? faire la f?te toujours ! ? chanter avec un artiste que j?aime, ? produire un artiste que j?aime? une invitation ? d?ner. Je refuse finalement peut de chose. ?

    Et celle auquel vous ?chapperiez toujours ?


    Etienne Daho : ?Celles qui nous ach?tent ? coup de t?l?phone portable en cadeau (rire)."

    Propos recueillis par Pierre DERENSY

    Vos réactions (nombre de commentaire(s) : 0)  

    *
    Code image (a ressaisir) : *
    Commentaire *

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan