Cette semaine

Autres Interviews



Un commentaire?

Liste des interviews » Interview de Ridan

Le 17 Avril 2007
Par Pierre DERENSY
Ridan retrouve les ondes avec un deuxi?me album emprunt de nostalgie. Repentir d?un pays o? les habitants seraient accept?s pour ce qu?ils sont et non pas pour ce qu?ils repr?sentent dans une g?n?ralit? de couleurs. Un pays o? les gens seraient ?gaux en droits mais aussi en devoirs, notamment ?cologiques. Ridan aime la France et n?est pas pr?s de la quitter. Nous sommes heureux d?avoir la m?me (carte) d?identit? que lui, les m?mes combats, les m?mes victoires.

Comment se porte Ridan ?


Ridan : ?Ca va pas trop mal !?

Pour ma part je suis comme toi : ?a va car j?ai re?u ton disque mais ? son ?coute, je suis un peu plomb? !


Ridan : ?J?aurais peut ?tre du offrir de l?Efferalgan avec l?album !(rire)?

Justement en grand migraineux que nous sommes tous les deux, je suis oblig? de te demander comment va la t?te ?

Ridan : ?L? ?a va car l?album est fini. Dor?navant ce sera ? toi de prendre des cachets pour le mal de cr?ne (rire).?

Tu as pris le temps pour sortir ce nouveau disque, tu avais besoin d?un break apr?s ? Le r?ve ou la vie ? ?

Ridan : ?Simplement il faut travailler. Je ne sais pas faire les choses rapidement. Pour faire un disque, tu dois figer un propos, des th?mes, des images dans le temps donc j?aime ?tre s?r de chaque id?e, de chaque mot mais aussi de chaque accord.?

L?album d?bute par ? J?en Peux Plus ? as tu eu tendance ? un moment, ? baisser les bras ?


Ridan : ?Plus qu?? un moment. Je dirais que c?est quelque chose qui fait partie de mon quotidien. Ce n?est pas parce que je fais un m?tier qui de loin ? peut avoir des c?t?s tr?s ang?liques, que dans ma vie tout va bien. C?est difficile d?arpenter toutes les difficult?s de la vie et c?est valable pour tout le monde.?

Es tu d?sabus? face ? la b?tise du monde ?

Ridan : ?Pas d?sabus? mais je suis d??u du manque d?intelligence. Quand tu m?as demand? comment ?a allait, je t?ai r?pondu ? pas trop mal ?, j?aurais pu te dire ? bhen pas pire ?. C?est l?histoire du verre ? moiti? plein ou du verre ? moiti? vide.?

Ce titre ? L?ange de mon D?mon ? ce sont les paradoxes de Ridan ou c?est un clin d??il au titre du premier album ?

Ridan :
?C?est quelque chose de plus personnel en fait. On est tous entour? de nos petits, voir gros, d?mons et voil?, il faut faire avec. Il faut aller chercher des espaces de joies, des moments ang?liques pour supporter tout ?a. Je crois qu?on est capable du meilleur comme du pire et avec ce titre, j?aimerais bien que l?on ne soit capable que du meilleur ! (rire).?

Faut croiser les doigts ?

Ridan : ?Les doigts, et tout ce que tu peux croiser vu la tournure des ?v?nements.?

Il y a quelque chose aussi qui marque dans vos chansons, c?est toujours ce paradoxe entre la ville et la campagne, le besoin d??tre dur et tendre ? la fois, le bitume et la nature ?


? La France tu l?aimes ou tu la quittes ? ?a te donne envie d??crire ? Rentre Chez toi ? ?

Ridan : ?Non ?a me donne surtout envie de dire ? Bienvenue chez Moi ?. La p?riode ?lectorale actuellement est difficile ? passer pour beaucoup de monde. J?ose esp?rer, encore une fois, avec mon fond d?optimisme que la p?riode d?apr?s soit ? moins pire ? (rire). Il y a eu tellement de slogans ?crits sur les murs, des phrases dites n?importe comment et sans r?fl?chir, tu t?aper?ois que certaines personnes sont l? pour d?fendre des convictions, d?autres pour avoir un impact m?diatique. La phrase que tu as cit?e par exemple, est pour moi d?une dangerosit? incroyable.?

Ridan ne s?est pas encore fait s?duire par l?un ou l?autre des partis pour en faire un people de soutien ?

Ridan : ? Je vais reprendre une phrase de Renaud ? le syst?me ne m?attrapera pas !?.?

Tu as eu des demandes ? ce sujet ?


Ridan : ?Bien sur ! A un moment, ils ont besoin de la cr?dibilit? d?un peu tout le monde et aussi petite que soit la mienne, on peut en avoir besoin.?

La France de Sarkozy?(il me coupe)

Ridan :
?Attention, Sarkozy n?a pas la France. Tu peux me parler de la France, de Sarkozy mais la France de Sarkozy, c?est lui donner beaucoup trop d?importance. Comme l?a dit Jamel, si Sarko passe je fais comme tous les arabes de France : je vais en Suisse (rire). Je retourne dans mon pays.?

Justement n??tait ce pas le moment ou jamais pour inverser Ridan en Nadir ?


Ridan : ?Peut ?tre, je n?y ai pas pens??. De toute mani?re dans chaque mot ou chaque virgule, soyons bien clair, c?est Nadir qui les ?crit.?

Alors pour qui ?crit Nadir ?


Ridan :
?Je crois qu?avant d??tre riche ou pauvre, blanc ou noir, on est tous des ?tres humains. C?est l?humanit? qui m?int?resse. Ce n?est pas une cat?gorie socioprofessionnelle, ce n?est pas une race en particulier. C?est l?humain dans chaque ?tre humain qui m?int?resse. C?est le plus petit maillon de la cha?ne qui est capable d?excellence.?

G?nial ! j?entends de l?espoir dans ton discours !


Ridan :
?Bien sur ! Tu vas me dire que dans l?album, il n?y a aucun espoir ? Attention? attention ? toi.. tu glisses l? ! (rire).?

Non car ? On l?aime quand M?me ? ? la fin de l?album souffle un vent frais d?optimisme !

Ridan : ?Tu te rattrapes bien en analysant parfaitement mon disque. C?est pour ?a qu?on d?bute par ? J?en Peux plus ? et qu?on termine par ? On l?aime Quand M?me ?. M?me le pire de nous m?me, on finit par l?aimer !?

C?est un v?ritable album concept donc ?

Ridan : ?Oui j?ai travaill? en ?troite collaboration avec Lionel Florence (rire).?

Pourrais tu me parler de la chanson ?Ulysse ? ?

Ridan : ?C?est la chanson qui symbolise la conqu?te de chacun. On fait notre petit parcours initiatique ; on fait notre bonhomme de chemin et finalement ce qui est le plus important c?est la famille. Ulysse a pass? ?norm?ment de temps contre vents et mar?es ? la conqu?te de la toison d?or et c?est un peu notre d?finition ? nous de la r?ussite. La r?alit? de la vie, c?est tout autre chose : c?est l?amour des siens? enfin ? mon sens.?

Encore faut il avoir une P?n?lope ? la maison pour avoir l?envie de rentrer ?


Ridan : ?oui ! (rire)?. Mais tu ne vas pas me faire croire que tu fais partie de cette majorit? qui pense que le physique fait tout ! Comme disait ma m?re qui va contredire tout ce que je viens de d?clarer, ?Les femmes, ce sont toutes des emmerdeuses alors prend la plus belle ?.?

Il y a une chanson particuli?rement forte, c?est ? les Fleurs ? est ce facile de r?sumer en une chanson une histoire mill?naire ?

Ridan : ?En regardant non plus l?homme ou la femme mais en regardant l?individu. Dans l?individu, on ne voit pas ni ses convictions religieuses en l?occurrence, ni son appartenance ? une soci?t? particuli?re. On regarde le c?ur de l?identit?. Et quand on touche ? ce c?ur, on ne peut pas ou l?on ne devrait plus se mettre sur la gueule.?

Ridan est un militant ?cologiste sur ? Objectif Terre ? ?

Ridan : ?Non mais l?humanit? est le fruit de l??cologie et il serait temps de se comporter convenablement. Car si tu regarde de loin, tu vois que l?homme est capable d??tre un virus, une gangr?ne productive. Maintenant, j?aimerais qu?on ait cette conscience que, dans la production tout n?est pas ? acheter, ni ? jeter mais restons raisonnable. La raison doit prendre le dessus sur le militantisme ?conomique. Le plus important ? mon sens, c?est de se demander si l?on va pouvoir continuer ? vivre avant de se demander ce qu?on va bien pouvoir manger.?

Tes concerts vont servir ? inviter des associations qui te sont ch?res ?


Ridan :
?Oui ! La chance qu?apporte la sc?ne doit ?tre revers?e. Que l?on puisse faire passer un discours de chaque bouche ? chaque oreille. J?ai confiance en une chose, une chose qui peut ?tre totalement vaniteuse, mais je pense que l?art peut faire bouger la conscience des gens.?

Tu n?as pas chang? de famille musicale pour ce second opus ?


Ridan : ?On ne change pas une ?quipe qui gagne ! J?ai pas cherch? ? modifier la donne, les choses se sont faites naturellement.?

Il y a quelques petites touches, quelques effets m?lodiques qui changent pourtant, avec une choral sur un titre par exemple ?


Ridan : ?La choral, c??tait une d?marche purement r?fl?chie au pr?alable. Cette chanson devait aller des enfants ? nos oreilles d?adultes grandement pollu?es et v?rol?es.?

Tu chantes que tu as ? 60 Millions d?Amis ? je ne peux pas te l?affirmer mais j?esp?re au moins que tu puisses en avoir quelques uns sur qui te reposer ?

Ridan :
?Oui t?inqui?te j?ai ?a chez moi.?

Propos recueillis par Pierre DERENSY

Vos réactions (nombre de commentaire(s) : 0)  

*
Code image (a ressaisir) : *
Commentaire *

 


Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan