Cette semaine

Autres portraits



Les autres albums

  • 360? (2009)
  • News

  • 360?
  • Les portraits » Mintzkov

    MINTZKOV vient de Belgique, Anvers plus précisément. Pour une fois, on peut citer dEUS a bon escient tant la voix de Philip Bosschaerts fait penser à celle de Tom Barman… La comparaison s’arrête là, car si le quartet conserve une patte et une identité typiquement belge, il s’éloigne des arpégés et dissonances chères à ses compatriotes.

    En fait MINTZKOV est terriblement, jouissivement, addictivement, dangereusement … binaire ! Une capacité à faire simple en apparence tout en construisant chaque titre avec une richesse et une complexité, bref une approche un peu tordue qui fait tout le charme de nombre de groupes du plat pays. Un secret de fabrication dont l’origine est peut être due à la situation de ce petit pays coupé en deux et si perméable à ses imposants voisins…

    Sous le nom de Mintzkov Luna, le groupe sort en 2003 un premier album très bien accueilli par le public et les médias de son pays. Intitulé M for Means and L for Love, cet album  mènera le quintet anversois jusqu’aux plus grandes salles et aux plus prestigieux festivals de Belgique et des Pays-Bas, définissant les bases d’une power pop à la fois classieuse et tendue.

    Le groupe revient en 2007 avec un nouvel album qui arrive cette année en France après avoir conquis la Belgique (plus de 3 mois dans les charts) et également l’Allemagne, où MINTZKOV tourne en 2008 avec les petits Frenchies de Rhésus, pourtant pas manchots en live et qui deviendront leurs premiers supporters après avoir partagé l’affiche avec cette véritable machine de guerre scénique, comme on pourra le vérifier d’ici peu sur les scènes françaises. En tout cas, ce disque est un succès, artistique tout d’abord…


     

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan