Esmée Denters, l’une des premières artistes signées sur Tennman Records" />


Les autres albums

  • Outta Here (2009)
  • Les portraits » ESMEE DENTERS

    <!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->

    Esmée Denters, l’une des premières artistes signées sur Tennman Records - le label de Justin Timberlake sur Interscope, qui s’apprête à sortir un premier opus truffé de chansons coécrites avec quelques-uns des producteurs les plus talentueux du moment, semble promise à un beau succès. Pourtant il y a deux ans encore, cette néerlandaise âgée de 20 ans était une simple serveuse dans une crêperie avec une webcam et un rêve.


    Petite fille, elle est tombée amoureuse des albums de Stevie Wonder de son père, puis à 17 ans, elle a commencé à publier sur YouTube des vidéos, enregistrées dans sa chambre à Oosterbeek aux Pays-Bas, dans lesquelles elles interprétaient certains tubes de Beyoncé, Alicia Keys, Pink et Natasha Bedingfiel. “C’est en voyant toutes les vidéos de chanteurs amateurs que j’ai eu l’idée de faire pareil,” dit-elle. “Je voulais juste savoir ce que les gens pensaient de ma voix,” dit-elle. “Mes amis m’avaient dit qu’ils aimaient bien ma manière de chanter mais, comme j’avais réellement envie de faire de la musique, j’étais curieuse de connaître l’opinion de gens qui ne me connaissaient pas.” Encouragée par le succès de ses vidéos et par les sollicitations des internautes, Esmée se met à déposer plusieurs clips par semaine, y compris de chansons concoctées par ses soins. En neuf mois, les vidéos d’Esmée totalisent 21 millions de visionnage, tandis qu’elle devient l’artiste comptant le plus d’abonnés dans l’histoire du site.


    C’est certes peut-être grâce à cette popularité sur YouTube que, six mois après les premières diffusions de ses vidéos, Justin Timberlake s’est intéressée à elle, mais c’est aussi certainement sa voix douce et suave, son charisme naturel et ses talents de compositrice qui l’ont convaincu de la signer sur son label et d’assurer la production exécutive de son premier album. Justin : "J’ai créé mon label pour découvrir et accompagner de nouveaux talents et j’ai vécu une grande expérience en suivant l’évolution d’Esmée au cours de ces 18 derniers mois. Elle a joué en première partie de mes concerts devant des milliers de personnes ce qui lui a permis de prendre de l’assurance sur scène et de découvrir certaines subtilités de ce métier. En studio, j’ai produit certains titres et collaboré avec quelques pointures et j’ai vu son écriture évoluer. Certains ont le truc, d’autres ne l’ont pas, mais il n’y a pas le moindre doute en ce qui la concerne !"


    Justin et Esmée ont commencé à écrire des chansons ensemble au cours de l’été 2007. “Parfois j’avais un titre et lui me suggérait une mélodie,” raconte Esmée, “ou bien j’avais une mélodie et il me suggérait des paroles. Il n’y avait pas de règles.” Pour cette collaboration, Justin Timberlake s’est également entouré d’une liste impressionnante d’auteurs-compositeurs et de producteurs tels que le leader de OneRepublic, Ryan Tedder (Leona Lewis, Natasha Bedingfield), Toby Gad (Beyoncé, Fergie) et Stargate (Rihanna, Chris Brown).


    Le fruit de cette collaboration est un disque de pop-R&B pointu et riche en émotions qui, comme le souligne Esmée : “reflète vraiment qui je suis. Il me ressemble réellement.” L’enjoué “Eyes For You” aux ambiances doo-wop, le classieux et légèrement rétro “Admit It” et les hymnes urbains et festifs, “Follow My Lead” et “Victim”, évoquent une jeune femme “qui veut sortir, danser et s’amuser”, tandis que des ballades aux arrangements acoustiques comme “Just Can’t Have It” ou “Gravity” aux violons plus pompeux, montrent “que je peux aussi aborder des sujets sérieux.” “Gravity” qu’Esmée a coécrit avec Justin Timberlake et Hannon Lane, le protégé de Timbaland, évoque “le fait d’être amoureux de quelqu’un qui vous tire vers le bas alors que vous rêvez de vous envoler,” dit-elle. “Je crois que les paroles de cette chanson touche tout le monde.”


    Esmée, qui tenait à toucher le public, était ravie d’avoir la possibilité de coécrire la plupart des chansons. “Les producteurs m’ont dit : ‘Si tu es capable d’écrire une bonne chanson, pourquoi ne te laisserait-on pas faire ?’” explique Esmée. “J’ai appris tellement de choses en travaillant des artistes aussi talentueux et expérimentés. Pour quelqu’un qui démarre comme moi, être entourée de telles pointures, ça permet vraiment de progresser.”


    Le fait d’avoir l’opportunité de travailler avec une myriade d’artistes confirmés a contribué à intensifier davantage encore une expérience déjà particulièrement riche en moments improbables, comme faire sa toute première expérience de la scène en première partie de la tournée européenne de Justin Timberlake en juin 2007. Esmée qui avait jusqu’alors chanté uniquement devant sa webcam, s’est retrouvée devant près de 70 000 personnes au stade d’Amsterdam aux Pays-Bas. Elle a relevé ce défi et a même enchaîné avec cinq autres performances dans des stades avec l’assurance d’une pro. “Bien sûr, j’appréhendais terriblement,” confie-t’elle. “Mais une fois que tu es sur scène et que tu chantes le premier morceau, tu n’as qu’une seule envie : c’est d’y rester. C’est un sentiment que je n’arrive pas vraiment à décrire.”


    Savoir garder son calme lui a également été fort utile lorsqu’elle a été invitée à participer quelques mois plus tard à l’émission d’Oprah Winfrey dans le cadre d’un sujet sur les sensations de YouTube. “C’était un truc complètement fou,” dit-elle. “Car j’avais dit à tous mes amis chez moi qu’un jour je passerai dans son émission. Le jour où l’on m’a téléphoné pour me l’annoncer, je n’arrivais pas à croire que cela soit possible.”


    Esmée sait qu’elle a déjà fait un parcours des plus improbables et est très reconnaissante de tout ce qui lui est arrivé, depuis le succès énorme qu’elle a connu sur YouTube (elle totalise à elle seule plus 115 millions de visionnages), jusqu’à la signature d’un contrat d’enregistrement avec l’une de ses idoles et à la réalisation de son rêve de faire un album de chansons dont elle est plus que fière. “Jusqu’à présent j’ai peut-être eu un parcours atypique, mais je suis ravie que cela ce soit passé ainsi, à ma manière à moi.”