Cette semaine

Autres portraits



Chronique(s) du meme artiste

  • Kabaret
  • Les autres albums

  • Kabaret (2008)
  • Sexe fort (2003)
  • Piano Bar (2002)
  • Rien ne s'arrête (2001)
  • Les Chansons commençent (2000)
  • Le Mot de passe (1999)
  • Rendez-Vous (1998)
  • Dans ma chair (1997)
  • Mademoiselle chante le blues (1995)
  • Je te dis vous (1993)
  • Scène de vie (1990)
  • Les portraits » Patricia Kaas

    Crédit photo : © Gilles-Marie Zimmermann / H&K


    À l’heure où les Anglo-Saxons dominent la scène musicale mondiale, certains artistes français peuvent se flatter de connaître une renommée internationale. Parmi eux figure Patricia Kaas, dont chaque nouvel album ou chaque nouvelle tournée sont devenus depuis quelques années d'authentiques événements.


    Une consécration méritée pour cette native des environs de Forbach, petite dernière d'une famille de sept enfants. En premier lieu parce qu'elle possède un timbre de voix vraiment particulier, mais aussi parce qu'à force de travail et de ténacité, elle a su la mettre en valeur comme on polit un diamant brut.
    En fait, si le grand public l'a découverte en 1987 avec "Mademoiselle chante le blues", on peut dire que sa carrière a démarré bien plus tôt.


    Agée de 7 ans, elle surprend sa famille avec sa voix curieusement rauque pour une petite fille. Passionnée de musique, sa mère, d'origine allemande, détecte rapidement en elle un talent vocal. Alors que son père travaille comme mineur de fond, Patricia se montre digne de son courage et de son dévouement en cumulant sa scolarité et la passion de chanter. Surdouée, elle montera sur scène dès l'âge de huit ans. De kermesses en bals et de bars en radio crochets, elle interprète avec brio des chansons de Claude François, de Dalida et de Sylvie Vartan. Puis, à 11 ans, elle devient l'un des piliers du Rumpelkammer Club de Sarrebruck. Elle le fréquentera pendant 7 ans, émerveillant le public avec son timbre grave et ses airs mystérieux qui font songer à Marlene Dietrich.


    1987
    Elle obtient une audition à Paris qui la met en contact avec François Bernheim. L'entrevue est si convaincante que le compositeur se met aussitôt au travail pour lui écrire une chanson. Le résultat sera "Jalouse", avec des paroles signées Elizabeth Depardieu, tandis que Gérard Depardieu, fasciné par le talent de cette inconnue, décide de produire ce qui sera son premier single.


    Nombreux sont ceux qui détectent en Patricia une star potentielle. En particulier Didier Barbelivien qui lui écrit "Mademoiselle chante le blues", chanson qui la lancera définitivement en 1987. Et c'est tout naturellement que l'année suivante, elle sera élue "Révélation de l'année" aux Victoires de la Musique.


    Au même moment sort son premier album, "Mademoiselle chante...'' dont le succès sera ravageur puisqu'il se maintiendra pendant deux mois à la seconde place du Top Album, décrochant un disque de platine non seulement en France, mais aussi en Suisse et en Belgique. Quant au Canada, elle y obtient un disque d'or. Bilan global : 3 millions d'albums vendus dans le monde !
    Un score pharamineux qui lui vaudra tout naturellement une Victoire de la musique dans la catégorie "Meilleures ventes à l'étranger".


    1990
    Vient ensuite, en 1990, l'album "Scène de vie" dans lequel Patricia Kaas opère une brillante synthèse entre la tradition de la chanson française et des influences blues, pop et jazz. L'année suivante, elle se lance dans un fabuleux tour du monde qui l'emmènera dans 13 pays pour 210 concerts qui attireront en tout
    650 000 spectateurs !
    Parallèlement, c'est avec fierté qu'elle voit "Scène de vie" sortir aux Etats-Unis. Cette fois Patricia Kaas est véritablement une chanteuse française de stature internationale, à l'instar d'une Edith Piaf, d'un Yves Montand ou d'un Charles Aznavour. Évidemment, une nouvelle fois, elle raflera le prix des "Meilleures ventes à l'étranger" aux Victoires de la Musique, mais elle y sera aussi couronnée "Meilleure interprète féminine".


    1991
    Pour immortaliser sa tournée sort en 1991 un double album live, enregistré au Zénith de Paris, qui s'intitule "Carnets de scène". L'année suivante, elle s'offre un plaisir mémorable en donnant huit concerts acoustiques dans des clubs aux Etats-Unis. Chaque fois, elle chante à guichets fermés !


    1992
    Patricia s'attelle à l’enregistrement de son 3e album, "Je te dis vous", dont elle confie les commandes à Robin Millar, producteur, entre autres, de Sade, Everything But The Girl et Fine Young Cannibals. Une manière de confirmer ses ambitions internationales, d'autant qu'elle enregistre à Eel Pie Studio (UK), le studio de Pete Townshend. Cependant, côté auteurs et compositeurs, elle reste fidèle à son pays. Ainsi, tout le gratin de la scène française va-t-il participer à l'écriture de cet album, par exemple François Bernheim, Didier Barbelivien, Fabrice Alboulker et Marc Lavoine ainsi que Jean-Jacques Goldman.


    1993
    Sorti dans 47 pays en 1993, "Je te dis vous" va se vendre à plus de trois millions d'exemplaires et Patricia aura la satisfaction de voir son remix de "Reste sur moi" entrer dans les 20 premiers des Dance Charts US ! Toujours amoureuse de la scène, la chanteuse se lance dans une nouvelle tournée mondiale, baptisée "Tour de Charme" qui l'emmène dans 19 pays aussi différents que les Etats-Unis, la Russie, le Liban, le Cambodge, le Vietnam, la Finlande, la Corée du Sud, le Japon, l'Allemagne ou l'Angleterre. Lors de cet invraisemblable marathon, elle créera notamment l'événement en étant la première artiste française à se produire à Hanoï depuis la fin de la guerre du Viêt-Nam, ou encore en donnant un concert gratuit sur le lieu de la catastrophe de Tchernobyl (Ukraine) devant 30 000 personnes. Comme pour la tournée précédente, Tour de Charme sera immortalisé avec un album live et un livre photo


    1995
    En 1995, pour la 4e année consécutive, Patricia Kaas obtient le prix des "Meilleures ventes à l'étranger" aux Victoires de la Musique. Par ailleurs, elle est couronnée pour la 2e fois d'affilée "Meilleure artiste française de l'année" au World Music Awards de Monte-Carlo. De quoi lui donner de l'énergie pour entamer l'enregistrement de son 4e album studio. Baptisé "Dans ma chair", le projet est confié cette fois au prestigieux Phil Ramone, producteur de géants comme Frank Sinatra, Ray Charles, Barbra Streisand, Paul Simon ou Billy Joël. Aux crédits des chansons, on trouve encore une nouvelle fois une flopé d'auteurs et de compositeurs, dont Jean-Jacques Goldman, Frank Langolff ou Zazie. Mais, surprise, des Américains comme Dianne Warren, Lyle Lovett, un duo avec James Taylor et quelques autres sont venus renforcer les effectifs !


    1997
    Sachant exactement ce qu'elle voulait pour chaque chanson, Patricia décide de co-réaliser l'album avec Phil Ramone. Quand "Dans ma chair" sort en 1997, c'est un succès de plus avec plus de 1,5 millions exemplaires vendus à travers le monde. Vient ensuite sa 3e tournée (120 dates dans 23 pays), qui va se solder par un triomphe. Elle sera gravée sur un 3éme album live enregistré à l'Olympia et intitulé "Rendez-vous". Y figure notamment, une poignante interprétation de "L'aigle noir", chanson fétiche de Barbara.


    1999
    En Décembre 1998 Patricia chante avec Placido Domingo et Alejandro Fernandez pour le concert « Christmas in Vienna ». Diffusé à la télévision dans 40 pays, il sort en CD et DVD à Noél 1999.
    En mai 1999 sort "Le mot de passe", son 5e album studio. Aux commandes, cette fois, Pascal Obispo qui en a écrit la réalisation, les arrangements et la plupart des titres. Pour les paroles, le chanteur s'est entouré de Didier Golemanas, Lionel Florence et Zazie. Quant à Patricia, elle s'est approprié l'ensemble de ces nouvelles chansons en les marquant de son empreinte. Somptueusement enveloppé dans des arrangements de cordes signés Yvan Cassar, "Le mot de passe" revêt une couleur poignante et nostalgique où voisinent des thèmes comme le temps qui passe, la féminité et la difficulté d'aimer. Une atmosphère dans laquelle Jean-Jacques Goldman s'est glissé avec le talent qu'on lui connaît, signant 2 titres de l'album dont l'émouvant "Une fille de l'Est". Patricia a appelé
    ce nouvel album "Le mot de passe". Un choix sentimental puisqu'il s'agit du tout premier titre qu'elle a retenu lors de la genèse de ce projet. Après 12 ans de carrière et 12 millions d'albums vendus à travers le monde, "Le mot de passe" marque le début d'une nouvelle décennie pour Patricia Kaas. Ce 5e album studio lui fournit l'occasion d'explorer de nouveaux horizons musicaux.


    En juin 1999, Patricia est invitée à participer au concert "Michael Jackson & Friends" dans les stades de Séoul et Münich. Les concerts sont retransmis dans 39 pays. L'événement est organisé au profit des enfants du Kosovo et de Corée du Nord avec l'Unesco, la Croix-Rouge et la Nelson Mandela Children's Fund. À part Michael Jackson, les autres artistes présents, sont : Mariah Carey, Luther Vandross, Boys II Men, Vanessa Mae, Ringo Starr, Zucchero, All Saints, Boyzone, André Rieu, Andrea Bocelli… En Juillet, elle fait une tournée d’été en Allemagne avec un orchestre classique, le Hanover Pops Orchestra dirigée par Georges Pehlivanian. Un des concerts sera retransmis en direct sur Arte de la Stadtplatz de Hamburg.


    En septembre 1999, Patricia chante à Paris, lors d'une émission de TV retransmise en Chine sur la CCTV, vue par 550 millions de personnes.
    Lors d'émissions TV, Patricia chante en duo avec Françis Cabrel, Ricky Martin….
    Elle fait des séances photos de mode avec Ellen Von Unwerth (Elle) et Graham Shearer (In Style). Patricia est invitée à chanter à Pristina au Kosovo, lors d'un benefit concert organisé par l'actrice anglaise Vanessa Redgrave.
    Elle en profite pour rendre visite aux soldats français de la KFOR. Patricia est présélectionnée pour être la Marianne de l'an 2000. Elle termine 3e après les tops models Laetitia Casta et Estelle Hallyday.


    En octobre 1999, Patricia commence sa 4e tournée internationale "Ce sera nous…". En novembre, elle chante au Zénith de Paris pendant 6 soirs, avant de partir faire 2 concerts à Las Vegas au célèbre casino "Le Paris". En décembre 1999, tout en continuant sa tournée, Patricia chante en duo avec José Carreras lors d'un show TV à Leipzig (Allemagne).


    2000
    En janvier 2000, lors de sa participation à l'émission des "Restos du cœur" (7e fois), Patricia chante avec David Hallyday et Garou puis, lors de différentes émissions de TV avec Sylvie Vartan, Julio Iglesias, les Rita Mitsouko.


    En juin 2000, Patricia chante à l'Hôpital Necker (pour les enfants malades) lors de la fête de la musique. Elle chante aussi "Toute la musique que j'aime" en duo avec Johnny Hallyday lors d’un de ses concerts à l'Olympia.
    Elle fait un concert à Hanovre dans le cadre de l'expo 2000 avec le NDR Hanover Pops Orchestra sous la direction de Nick Ingnam.


    Le 14 juillet 2000, Patricia est invitée par le Sénat à chanter dans le Jardin du Luxembourg lors de la fête de la Fédération devant les 30 000 maires de France et 60 000 personnes. Elle est accompagnée par l'Orchestre National de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus.
    En Allemagne, Patricia est choisie par Loewe (TV) pour une campagne de publicité. Ceci après avoir fait les campagnes de publicité allemande de FAZ (Frankfurter Allgemeine Zeitung) et Windsor Clothing.
    Fin août, elle est choisie par Daimler Chrysler pour un concert en plein air, à Berlin sur la fameuse Potsdammer Platz. 30 000 personnes y assisteront.


    Le 29 août 2000 sort "Patricia Kaas Live", le double album live de ses deux spectacles, acoustique et symphonique. Qu'elles s'incarnent dans le dépouillement et l'intimité d'une formation acoustique ou, à l'opposé, se drapent dans la flamboyance d'un orchestre philharmonique, les chansons de Patricia Kaas acquièrent une énergie et une émotion nouvelles. Ce double album live ne se contente pas de nous inviter à revivre les meilleurs moments des spectacles de Patricia. Ce sont autant de succès qu'on a le sentiment d'écouter pour la première fois.
    Sort en même temps une vidéo et un DVD de l'intégrale du concert, réalisé par Didier Kerbrat. Patricia termine sa tournée le 1er septembre à Bergerac après 116 concerts devant 450 000 personnes dans 15 pays.


    En octobre 2000, elle reçoit le prix "De Gaulle / Adenauer" à Berlin en présence d'Helmut Schmidt et de nombreux ministres. Ce prix récompense des personnalités de la politique, du journalisme et du spectacle, qui représentent l'amitié franco-allemande. Les autres personnalités qui reçoivent ce prix sont Daniel Vernet, Ulrich Wickert et Hannah Schygulla.
    Patricia donne un concert exceptionnel le 2 novembre au Palais des Congrès de Paris. Elle est accompagnée par le Paris Philharmonic Orchestra sous la direction d'Yvan Cassar.


    2001
    En janvier 2001, Patricia participe pour la 8e fois au concert / TV des "Restos du cœur" à Lyon.
    En avril, elle fait un concert avec l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, dirigé par Gast Waltzing, pour les fêtes du Luxembourg et la passation de trône du Grand Duc du Luxembourg à son fils. Le concert est gratuit,
    50 000 personnes y assisteront..


    Le 4 mai, Patricia commence le tournage de son premier film. Elle tient le rôle principal féminin dans le nouveau film de Claude Lelouch "And now…Ladies and gentlemen". Le tournage a lieu à Fécamp, Paris et au Maroc. Patricia partage l'affiche avec l'acteur anglais Jeremy Irons ("Mission", "Die Hard 3", "Le mystère Von Bulow", "Fatale", "Le masque de fer", "Lola"…). Les autres acteurs du film sont Thierry Lhermitte, Claudia Cardinale, Alessandra Martines, Yvan Attal, Amidou, Ticky Holgado, Jean-Marie Bigard, Patrick Braoudé…
    En août 2001 Patricia enregistre la bande originale du film "And now…Ladies and Gentlemen" à Londres. Cet album est composé des chansons françaises les plus connues dans le monde, chantées en anglais. L'album est arrangé et produit par Robin Millar, avec qui Patricia avait enregistré "Je te dis vous" en 1993. Elle chante aussi 3 titres originaux composés par Michel Legrand et écrit par Boris Bergman.


    Le 23 octobre 2001 sort son premier Best Of "Rien ne s'arrête" (18 titres – de 1987 à 2001) avec une chanson inédite "Rien ne s'arrête" .


    Les chansons de Patricia Kaas, on se surprend à les connaître par cœur. Paroles et musique, dès la première note, c'est là qu'elles nous parlent. Droit au cœur. Il a suffi que "Mademoiselle chante le blues", un soir de 1987, pour qu'on ait la révélation d'une histoire d'amour en marche. Une intimité, une émotion à fleur de peau où la voix et les mots se font l'écho de nos propres tranches de vie. Au fil des quatorze années d'une carrière couronnée de quatorze millions d'albums, Patricia Kaas a grandi. Elle est devenue notre interprète, la chanteuse préférée des Français, toutes générations confondues, et leur plus fidèle ambassadrice sur la scène des cinq continents. Tout est dit. L'histoire continue. Rien ne s'arrête.


    16 Avril 2002 : Sorti de l’album « Piano-Bar by Patricia Kaas »
    Le film « And now…Ladies and Gentlemen sort en France le 29 Mai 2002. Il sortira dans plus de 80 pays. Aux USA, Paramount Classics sort le film en août 2003 et fait plus d’1 million de dollars d’entrées.


    Octobre 2002 marque les retrouvailles de Patricia avec la scène au Cirque d'hiver de Paris, s'ensuit une tournée mondiale en Europe, en Asie, aux Etats-unis et dans les pays de l'Est : Piano-Bar Tour’ 02-03
    Elle fera 80 concerts dans 18 pays. En Avril 2003 elle fait 2 concerts sold-out au Beacon Théatre de New-York (6000 personnes).


    2003
    Patricia reçoit la Croix Nationale du Merite (Deutsch Verdienstkreuz Erste Categorie) de l’Ambassadeur d’Allemagne en France. Elle est aussi Marraine du jumelage des Champs-Élysées de Paris et du Kurfürstendamm de Berlin


    Le 2 décembre 2003, Patricia sort son 7e album studio, dont le titre à lui seul annonce la couleur. Tel un avertissement, « Sexe fort » affirme que femme peut rimer avec force. Les hommes ne s'y sont pas trompés puisqu'ils se sont retrouvés nombreux et enthousiastes autour de sa nouvelle aventure discographique. Francis Cabrel, Renaud, David Manet, Etienne Roda Gil, Stéphan Eicher (avec qui Patricia chante en duo), Jean-jacques Goldman, Pascal Obispo, François Bernheim, Patrick Fiori, Louis Bertignac, J. Kapler... ont ainsi contribué entre autres à faire de ce nouvel album l'éclatante démonstration de la vitalité de Patricia.
    On retrouve toutefois une touche féminine à travers l'écriture de Marie Jo Zarb et Léa Ivanne. Léa qui signe là aux côtés du compositeur Bill Ghiglione le texte du premier single « Où sont les hommes ».
    « Sexe fort » est aussi électrique qu'éclectique et permet à la voix de Patricia de s'envoler vers de nouveaux sommets d'énergie, d'émotion et de liberté. La voix de Patricia s'enroule délicieusement autour de nous, entre blues et rock. Sa voix caresse, effleure, bouleverse, trouble, renverse et traverse nos cœurs. On pensait tout connaître de Patricia. 16 années de triomphe couronnées par 15 millions d'albums vendus, plus de 800 concerts ayant réuni près de 3 millions de personnes à travers le monde l'ont installée dans le paysage musical international comme un monument incontournable de la chanson française. Mais Patricia est tout sauf immobile. Toujours en avance d'une émotion, elle signe, avec « Sexe fort », l'album miroir d'une jeune femme de 37 ans qui sait mieux que jamais d'où elle vient et où elle veut aller.


    2004
    Au sondage Ifop/JDD, Patricia est la 18e personnalité préférée des Français pour 2003. C’est la 3e femme et la seule chanteuse du classement
    Elle participe aux concerts et show TV des Restos du Cœur pour la 11e fois.
    Le 6 juin, Patricia chante pour les commémorations du 60e anniversaire débarquement (D-Day) à Arromanches en Normandie, devant 30 Présidents, Rois et Reines (dont Messieurs Chirac, Poutine, Schröeder, Bush, Blair, la Reine d’Angleterre….). Cette cérémonie sera retransmise à travers le monde.


    Le 30 Mai, elle commence la tournée « Sexe Fort Tour 2004-2005 » à l’Ile de la Réunion, qui se prolongera jusqu’en octobre 2005 et comprendra plus de 130 concerts dans toute l’Europe, la Russie, la Chine, la Corée, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, le Maroc, les Etats-Unis, le Canada,….


    2008
    Patricia retrouve l’ombre des studios, la lumière des salles combles.
    Emplie de ces quatre années à s’occuper d’autres choses que de chansons, elle se met à sa table de travail et, déconcertante de talent, nous livre son Kabaret, un hommage aussi passionné que personnel aux années 30.
    Chansons du répertoire, chansons inédites, ici Kurt Weil salue Django, là glissent sur le parquet les pas des danseurs de tango, ailleurs s’interpellent Garbo et Gabrielle Chanel… Voici Kabaret la nouvelle expérience de Patricia Kaas, son univers enfin révélé au public, sa vérité ! Oui, sa vérité, car Kabaret est bien l’œuvre la plus personnelle de cette prodigieuse interprète. Allez ! selon la formule consacrée : "Bienvenue au Kabaret"... son Kabaret !
     

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan