Cette semaine

Autres portraits



Chronique(s) du meme artiste

  • Album
  • Les autres albums

  • Album (2008)
  • Les portraits » Bens

    Le premier ? Album ? de Bens? s?ouvre sur une rythmique folk, un riff d?harmonica et un texte ? la premi?re personne : Au grand jamais sonne comme la d?claration d?intention d?un jeune homme peu enclin ? sacrifier ses passions ? une relation amoureuse.

    Le titre installe la trame qui, au fil de 12 pr?cieuses chansons, tisse peu ? peu le destin de l?artiste.

    Bens? a d?couvert la musique enfant, encourag? par une famille de musiciens amateurs. Entre un p?re f?ru de guitare manouche, un grand-p?re accord?oniste et un oncle guitariste lui aussi, Bens? n?a pas tard? ? attraper le virus. Il se mettra s?rieusement ? la guitare parvenu ? l?adolescence, ? afin de plaire aux filles. ? On a connu des motivations moins nobles?

    Bens? est originaire de Nice. C?est dans les bars de la ville, il y a dix ans, qu?il a fait ses premi?res sc?nes, d?abord en chantant des reprises (un r?pertoire d?un bon millier de titres, entre rock, blues, folk, standards New Orleans, et chanson fran?aise), puis en interpr?tant ses propres chansons.

    Une ma?trise de droit plus tard, il peut enfin roder son r?pertoire dans la plupart des bars et petites salles que compte la capitale (La Sc?ne Bastille, Le R?servoir, Le Sentier des Halles, Les Lavoirs modernes parisiens, Le Baron, Le Paris Paris, Le Divan du Monde La Fl?che d?Or, La Cigale?). Compositeur prolifique (il a d?j? sign? plus de 120 titres), Bens? a retenu pour son album celles qui lui permettaient de raconter son histoire.

    Son disque doit beaucoup ? Cent ans de Solitude, de Gabriel Garcia Marquez, dont la lecture a inspir? ? Bens? une construction en forme de saga. L?auteur colombien retra?ait le destin d?une famille sur un si?cle. Bens? ?voque quant ? lui l?itin?raire amoureux d?un jeune homme entre 20 et 30 ans, ?maill? de portraits, chaque rencontre marquant une ?tape d?terminante dans le d?veloppement du personnage.

    Le petit fr?re de Bens?, Jil, par ailleurs bassiste de son groupe, est l?objet de la d?licate Mon fr?re, (titre homonyme et d?f?rence gard?e envers le premier Maxime Leforestier?). Angela ?voque une Espagnole arriv?e en France en 1963. ? Elle a ?t? nourrice de toute la famille, depuis mes oncles jusqu?? mon fr?re. Elle a 75 ans, mais n?a jamais vraiment appris le fran?ais : elle continue de s?exprimer dans un dialecte franco-espagnol incompr?hensible. ? Mosh? est un titre consacr? ? ce grand-p?re qui fut tr?s important dans la vie de Bens?. ? C??tait un peu mon deuxi?me p?re : il me racontait des histoires de marins, m?emmenait ? la p?che et m?a appris l?Homme. ?. Ma veuve, chanson hant?e par le fant?me de Nick Drake, est d?di?e ? la m?re de l?artiste. Elle lui a ?t? inspir?e par une des nouvelles du recueil ? Vingt-cinq histoires de mort ?, de TC Boyle.

    L?album a ?t? enregistr? sur bandes en quinze jours au studio de La Frette, un vieux manoir de la r?gion parisienne. Batterie Ludwig et cuivres dans la salle ? manger, guitare et basses des ann?es 1960 au salon, cello et piano de la fin du XIX? si?cle dans la chambre et prises de voix dans le jardin. ? On a enregistr? essentiellement en live, afin de s?approcher des sons qu?on aime : Bob Dylan & The Band, Cat Stevens, le Nebraska de Springsteen, Neil Young ou Nino Ferrer. ? Cor?alisateur du projet avec l?ing?nieur du son Yann Arnaud (Air, Syd Matters, Camille), Bens? a veill? ? l??quilibre entre titres accrocheurs et ambiances plus intimistes, et particuli?rement soign? les encha?nements afin de lier entres elles les pages de son ? Album ?. Le disque a ?t? confectionn? dans une ambiance ? comme ? la maison ? par la bande de potes qui constitue la famille musicale de Bens? depuis des ann?es.

    Il en r?sulte un disque aux d?licieux accents pop-folk, ? l?approche simple et directe, dont la luminosit? ?claire les chansons ?crites en fran?ais d?une plume agile. On garde longtemps en t?te la voix chaude et ?raill?e, les m?lodies et la gr?ce des arrangements. ? Je voulais prouver qu?on peut recr?er les ambiances des disques en anglais en reprenant la richesse du fran?ais. ?. Et Bens? fait habilement ses preuves. Ca et l?, il s?autorise des clins d??il ? des artistes contemporains dont il se sent proche, comme le groupe Vetiver, avec Devendra Banhart, ou le songwriter britannique Ed Harcourt.

    L? ? Album ? inclut deux duos : Petite, sur lequel Rose lui donne la r?plique, ainsi que Dans ma soucoupe, (Un texte sign? Jacques Lanzmann) ? laquelle T?t? a pr?t? son timbre unique.

    Bens? est aujourd?hui impatient de pouvoir d?fendre ce premier opus en live. ? C?est pour la sc?ne que je fais ce m?tier. ? explique-t-il. Il se produira aussi bien en formule solo homme-orchestre (guitare, voix, harmonica et tambourin au pied) qu?avec Les Troubadours (basse, batterie, piano, corde, cuivres).

    La classe et la retenue de ce disque s?enrichiront donc de l??nergie exceptionnelles de Bens? sur sc?ne. On t?chera de ne pas manquer sa fougue, qui devrait autoriser un beau d?veloppement ? ce nouveau venu, aussi singulier qu?attachant.

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan