Cette semaine

Autres portraits



Chronique(s) du meme artiste

  • Myths of the near future
  • Magick
  • Les autres albums

  • Myths of the near future (2007)
  • Magick (2006)
  • Les portraits » Klaxons

    En plus d?un an ? peine, les Klaxons ont d?j? conquis des hordes de gamins qui s?habillent comme eux et se ruent ? leurs concerts en brandissant des b?tonnets fluorescents. Si les m?dia ont d?ores et d?j? flair? un carton en puissance, ils restent encore perplexes sur l??tiquette ? donner ? ce trio. Les consommateurs de musique et autres accros ? MySpace ont d?j? ?t? saisi par l??nergie folle des premiers singles. En 2006, les Klaxons sortent 3 singles ?Gravity?s Rainbow? et ?Atlantis to Interzone?, avec juste ce qu?il faut d?esprit bellig?rant et d??lectricit? pop pour enflammer les imaginations. 'Magick' le dernier single en date, un hymne fr?n?tique ? l?occultiste Alastair Crowley, passe r?guli?rement en journ?e sur Radio One mais semble ? des ann?es lumi?res des habituelles ritournelles de la sc?ne indie
    Le plan de bataille musicale des Klaxons consiste ? m?langer la pop indie des ann?es 80 avec la rave caricaturale des ann?es 90. Tandis que la sc?ne indie commence ? se lasser des pr?visibles imitations des Kaiser Chiefs, les Klaxons deviennent les chefs de file d?un mouvement plus large sur la sc?ne rock qui se r?approprie un pan de l??lectronique, de Shitdisco ? Simian Mobile Disco, de MSTRKRFT ? Metronomy. Les liens avec la sc?ne rave sont aliment?s par leur reprise du fameux ?The Bouncer? de Kicks Like A Mule, pur standard du genre datant de 1992 ainsi qu?une collaboration avec Erol Alkan et Simian Mobile Disco.
    Les Klaxons aime la dance music. Daft Punk et Altern8 comptent parmi leurs groupes pr?f?r?s dans la veine ?lectro, mais ce sont plut?t des formations indie/dance crossover comme Soulwax qu?ils appr?cient le plus. Et comme pour enfoncer le clou dans le cr?neau nu-rave, au lieu de f?ter la fin de cette ann?e 2006 dans un club indie, le groupe jouera dans le cadre de la rave Fantazia. M?me les plus cyniques conviendront qu?ils ont fait un sacr? parcours depuis l??t? dernier ;
    Si les Klaxons s?inspirent effectivement largement de l?imagerie et de la musique de la ?rave culture?, ce qui fait leur force c?est avant tout leur incroyable ?nergie rock.

    Jamie Reynolds (26 ans) a grandi ? Bournemouth et Southampton. A 13 ans, il tra?ne avec des gamins de cinq ans ses a?n?s. Un jour, on lui propose de devenir le bassiste d?un nouveau groupe en herbe. Quelques cours de basse plus tard, ce dernier, d?nomm? Thermal, se produit en premi?re partie de grosses t?tes d?affiche telles que Mansun et Heavy Stereo. Apr?s avoir mis fins ? d?ennuyeuses ?tudes de philo, il travaille pendant huit ans chez des disquaires o? il harc?le les clients achetant des disques qui ne [lui] plaisent pas. Pendant toutes ces ann?es, Jamie complote, s?abreuve de musique et fait des projets. Les choses finissent par se mettre en place lorsqu?il d?m?nage ? Londres et qu?il est licenci?. Il investit sa prime de licenciement dans du mat?riel et croise Simon avec qui il d?cide de former un groupe baptis? Klaxons (Not Centaurs), d?apr?s une phrase tir?e du Manifeste du Futurisme, r?dig? par un ?crivain italien au d?but du 20?me si?cle.
    Simon Taylor (?g? de 24 ans) a grandi ? Stratford-upon-Avon. Bien que plut?t branch? indie, il aime aussi ?couter les compilations 'Dance Nation' et s??clater dans des discoth?ques happy hardcore. Un jour, il demande ? James, qui ?tait une classe au dessous de lui ? l??cole, de lui apprendre ? jouer de la guitare, et part ensuite suivre des ?tudes en arts plastiques ? l?universit? de Nottingham. L?-bas, il se met ? appr?cier la musique de Josef K et des Fire Engines et, apr?s certaines nuits d?ivresse, ?voque le projet de monter un groupe avec le copain de l?une de ses colocataires, un certain Jamie Reynolds.
    Pendant ce temps, James Righton (23 ans), travaille tous les ?t?s sur les bateaux de Stratford-upon-Avon, mais est aussi s?rieusement branch? musique depuis longtemps gr?ce ? son p?re musicien. A dix ans, il ?tait au festival de Reading et a vu Oasis au Knebworth ? l??ge de 13 ans. Il aime toutes sortes de groupes de Pantera ? Radiohead, mais apr?s avoir ?tudi? l?histoire ? l?universit? de Cardiff, il s?envole pour Madrid o? il enseigne l?anglais et d?couvre "ces grands clubs techno ?tranges".


    Fin 2005, son vieux pote Simon le persuade de mettre fin ? "son interminable ann?e sabbatique" et de rejoindre les Klaxons. Entre les trois, l?alchimie op?re instantan?ment. Ils planifient m?ticuleusement leurs objectifs et enregistrent 'Gravity's Rainbow', un single prog-punk futuriste qu?ils font fabriquer en 500 exemplaires accompagn?s d?une pochette peinte ? la main.
    Jamie l?che l?expression 'nu-rave' pour d?crire le c?t? festif des Klaxons et bient?t la mayonnaise commence ? prendre. Lorsque le groupe donne son premier concert archi sold-out, il est ?vident que ce trio trame quelque chose de sp?cial. 'The Bouncer' n?a bien entendu rien d?un titre de dance ?lectro mais s?apparente davantage ? du rock spartiate plut?t dans la lign?e Big Black ou Fugazi. Pourtant les Klaxons, avec leurs tenues flashy, leur c?t? anti-frime et leur envie de transformer chaque concert en un pur moment d??clate, s?av?rent en fait correspondre exactement ? ce dont a besoin l??gocentrique sc?ne londonienne post-Libertines.
    Le trio forge d?finitivement une r?putation en organisant une soir?e dans le genre rave dans une salle de gym, dont l?emplacement est r?v?l? ? la derni?re minute sur un num?ro de t?l?phone. Des centaines de personnes seront refus?es, tandis que la f?te durera jusqu?? l?aube. Les Klaxons encha?nent ensuite sur six mois de folie. Leur prestation au festival de Reading s?av?re litt?ralement explosive, tandis que la presse britannique, de GQ au NME et au Sun, ne se lasse pas de faire monter la sauce.

    Les Klaxons sont en fait fins pr?ts. Ils n?ont gu?re l?intention de laisser passer une telle occasion et ont simplement h?te de faire entendre tout l??ventail de leur talent dans leur premier opus intitul?, 'Myths Of The Near Future' produit par James Ford de Simian Mobile Disco. Nos trois comp?res ont tous grandi dans une famille monoparentale et forment d?sormais une sorte de gang tr?s soud?, qui n?est pas du genre ? prendre tr?s au s?rieux toute la hype dont ils font l?objet, mais plut?t d?termin? ? se concentrer sur l?enregistrement d?un disque destin? ? survivre ? tout ce ramdam. Ils se plongent donc ? fond dans la lecture et les paroles de leurs chansons, truff?es de r?f?rences ? Richard Brautigan, Thomas Pynchon, JG Ballard, Alfred Jarry, etc.? qui, tr?s loin du r?alisme social ambiant, s?av?rent d?une rare fra?cheur. On peut bien entendu y voir une certaine pr?tention, mais en fait ces chansons se contentent de dire : "Et apr?s ?" et de sortir des sentiers battus.

    ?Klaxon' vient d?un mot grec qui signifie crier. Ceux qui ont d?j? pogott? en brandissant des b?tonnets fluos sur le fr?n?tique 'Four Horsemen of 2012', qui cl?ture les concerts et l?album des Klaxons, admettront que le trio est ? la hauteur des fabuleux cavaliers ?voqu?s dans cette chanson, m?me si d?autre part, le d?licieusement harmonieux 'Golden Skans', avec ses choeurs fa?on Beach-Boys des ann?es 80 vient adoucir la tempo L?album en surprendra plus d?un : "Ce monstre que nous avons con?u ne correspond pas ? ce que les gens attendent d?un putain de groupe fluo de Shoreditch," confie James non sans ironie, avant d?ajouter calmement : "Je crois qu?on ne ressemble ? aucun autre groupe, nous sommes les seuls ? faire ?a."
    2007 pourrait donc bien ?tre l?ann?e des Klaxons, avec leur savant m?lange d?imagerie cosmique, de sensibilit? avant-gardiste, de m?lodies ?tourdissantes et d??nergie furieuse. Ils sont pr?ts, comme le dit Simon plus passionn? et illumin? que jamais, en citant une phrase de 'Forgotten Works' : "Light the bridge with the lantern/You know something's going to happen."

    Les Klaxons donnent effectivement cette impression que quelque chose est sur le point de se produire ?

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan