Cette semaine

Autres portraits



Chronique(s) du meme artiste

  • Vivons!
  • Les autres albums

  • Vivons! (2007)
  • Les portraits » Rik

    Rik? est l?une des deux voix de Sinsemilia, ce big band enflamm? qui renouvela le reggae en version fran?aise et s?imposa avec un succ?s croissant sur la sc?ne ind?pendante.

    Profitant d?une pause de son groupe, il enregistre son second album sous son propre nom.
    Contrairement aux apparences, il ne s?agit pas pour autant d?une initiative en solitaire car un petit collectif travaille avec lui sur les textes, les musiques et les enregistrements.

    A ses c?t?s, on retrouve N?9 et Mike, l?autre chanteur de Sinsemilia et son complice depuis les bancs de l??cole.
    Par rapport aux pr?c?dentes exp?riences, l?engagement se fait le plus diffus : le but ?tant de d?velopper un projet personnel.
    Rik? parle d?abord de lui, de sa vie et de ses sentiments. Il privil?gie la confidence, il instaure avec l?auditeur un rapport intimiste.
    Il s??loigne musicalement du reggae m?me si l?on en d?tecte toujours une trace ? travers ses intonations vocales et son phras?. Ici, il se laisse aller librement ? ses tendances musicales vari?es, lui qui se reconna?t trois ma?tres : ?Marley, Noir D?sir et Brassens?.

    On ?volue ainsi entre rock, pop et folk, au gr? de ballades relay?es par des acc?l?rations dansantes. Le parti pris est ? chaque fois celui de la chanson, envisag?e davantage en tant que forme qu?en tant que genre.
    Les m?lodies ont si ?t? peaufin?es que les morceaux semblent port?s par la force de l??vidence.

    En ouverture, ?Oublie-moi? s?affirme comme le manifeste d?un ind?pendant r?fractaire ? toutes les compromissions.
    Entre la pouss?e de fi?vre d?un riff de guitare tr?s rock et la suavit? pop du refrain, Rik? ass?ne ses v?rit?s (?J?veux pas rougir face au miroir / (...) J?peux pas trahir mes id?aux?).
    Comme chez lui d?termination rime avec d?contraction, il fuit la d?monstration pesante, et se d?lecte d?un anticonformisme assur?.
    Pour chanter son quotidien, il sait trouver les mots simples et justes pour retranscrire ses r?flexions partag?es entre r?volte et h?donisme.
    ?Tranquille?, d?cline sur un rythme chaloup? son principe existentiel : ?Je vis l?aiguille bloqu?e sur le tranquille?.
    Il enchaine ensuite sur la chanson, ?Je Chante?, pop-folk guilleret ? fibre ?colo, ?voque l?optimisme au bord du gouffre.
    Le Titre ?Brillons?, dansant, enlev?, ensoleill?, incite ? chanter en choeur le l?hymne du refrain (?Rions pour ne pas en pleurer?) : Rik? a le sourire contagieux et le rythme communicatif.
    Il aborde ?galement des sujets impr?gn?s de sa vie affective et sentimentale qu?il renvoie comme un miroir au public. ?Comptine de la petite main? c?l?bre d?une fa?on apais?e une paternit? nouvelle et enthousiasmante. En ?cho, la complainte lancinante ?Un p?re? ?pingle les procr?ateurs qui ne savent pas assumer leurs responsabilit?s familiales.
    Port? par un clavier obs?dant, ?Plus rien ne me touche? s?assume pleinement comme une chanson d?amour a?rienne et r?solument ado, fra?cheur et na?vet? en prime (?Comme si j?avais quinze ans / Retrouvant le bonheur d?un amour adolescent?). Rik? n?a jamais oubli? l?enfant qui est en lui et c?est peut-?tre ce qui lui donne sa force de conviction.
    Poursuivant dans la m?me voie, ?Corps ? corps? conjugue ?motion et sensualit? : apr?s une introduction d?pouill?e avec guitare s?che et harmonica, cette ballade velout?e et voluptueuse se love dans son impact m?lodique renforc? par l??l?gance des mots (?Tout ?a se r?gle au corps ? corps / Que l?on conclut d?un bouche ? bouche?).
    Juste avait l?instrumental final (?Tahani?), ?Mon ?le? cl?t les ?bats de mani?re dynamique et moelleuse sur la qu?te du bonheur au jour le jour.
    La r?alisation, tout en finesse de Laurent Genault allie musicalit? et sobri?t? : pas d?effets superflus, que ce soit pour les guitares, les percussions, l?harmonica ou le clavier.
    Notre attention se focalise donc sur les m?lodies et les chansons, ainsi que sur la voix si expressive de Rik? : alchimie de timbre l?g?rement cass? et d?agilit? harmonique haut perch?e.

    L?attention reste constamment ?veill?e puisque l?album joue la carte de la concision et de l?efficacit? : fuyant le remplissage.
    Il file ? l?essentiel et se limite ? dix chansons qui ont ?t? impitoyablement s?lectionn?es parmi un r?pertoire beaucoup plus vaste.

    Malgr? la tendresse pudique qui l?anime, Rik? peut ainsi lancer son offensive en douceur et triompher gr?ce ? sa s?duction d?contract?e.

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan