Cette semaine

Autres portraits



Les portraits » Maxim Nucci

Il a troqu? le canasson des westerns contre un v?hicule plus moderne, la musique. Macadam cow-boy, Maxim Nucci prom?ne sa silhouette allong?e partout o? elle le guide. Elle est une vieille compagne, qui remonte ? ses vertes ann?es. Il a eu l?occasion d??tudier son anatomie, puis a tout fait avec elle : ?crire, mixer, composer, r?aliser, jouer de la guitare, du piano, de la batterie?

En route, il a siffl? des airs dans des contr?es qui n??taient pas les siennes. Mais en m?rissant ? l?ombre des autres, il a aiguis? ses sens et eu le temps de chercher ses sons. Sur des vieilles grattes, des micros vintage, au fil de ses sources, la black music surtout, la motown en p?pite, peu ? peu, a surgi le fluide de ce premier album.

Avec sa d?sinvolture et son c?ur en bandouli?re, Maxim Nucci chemine ? travers un paysage changeant, de folk bleue ou de funk grasse. Au gr? de ses ?tats d??me, il chante son naturel, son deuxi?me degr?. M?lodies inspir?es, sensibilit? au biseau de sa voix, groove riant, l?itin?raire de l?enfant dou? passe par plusieurs croisements.

LA CARTE DU TRIP `


 Un ciel
Un ciel trop plat d?clenche une guitare en foudre, forg? au feu de Led Zep, avec un accordage sp?cial.

 4x3
La concrete jungle lui tend, provocante, ses affiches de cr?atures ?ph?m?res. En mont?e rock d?adr?naline, il d?tourne son chemin.

 Je ne sais pas
Sur un petit air anglais, l?artiste nomade avoue son impuissance ? ?crire. Paum? dans sa page blanche, il se balade dans le vide.

 La nuit c?est comme la mer
En vue, un horizon baroque, ? tiroirs, ? double-fond. La m?lodie puissante de cette mer-ci s?entend en flux et reflux.

 XMY
Dans ce d?cor-ci, le blues de Maxim en gratte accroche l?oreille d?une rugueuse sensualit?.

 Esp?ce humaine
Maintenant il sourit de son mauvais genre. Il en groove et en funke s?chement. Une lucidit? qu?il met ? son rythme.

 La cour des anges
C?est ? l?ombre de son amour qu?il se r?fugie. Dans une ballade ?vidente qui promet le bonheur, Maxim se laisse aller ? un romantisme ?veill? par des carr?s de rock tendre.

 Un amour maladroit
Le doute prend le pas sur l?espoir. Une m?lodie m?lancolique, une chanson en demi-teinte o? r?sonne une inqui?tude apais?e par une note lyrique.

 Un cow-boy ? Paris
L?, le western est parisien mais en technicolor am?ricain. Une guitare s?che qui s?amuse sur un jeu de reflets.

 Washington square
La sir?ne de l?Am?rique s?entend ? cette ?tape du road album. Une lourde basse qui claque des airs de blaxploitation ?nerv?e. Du fat funk.

 CDI
Il a dans son champ de vision un petit bout de r?el appel? pr?carit? qui s?all?ge en groove brut.

 L?espoir d?un r?ve
Chanter la ballade des gens qui avaient un id?al. Maxim prend de la hauteur pour contempler l??cart des g?n?rations. Les poches de la sienne sont pauvres en r?ves.

 Tu pleures
Quand l?enfant pleure, la guitare se fait douce comme le p?tale de la chanson. L?arr?t final dans le p?riple, le moment de suspension.

 


Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan