Cette semaine

Autres portraits



Les portraits » Natalie Dessay

N?e en 1965 ? Lyon, Natalie (sans "h", hommage discret ? Natalie Wood) grandit ? Bordeaux. Apr?s s'?tre r?v?e danseuse ?toile, elle entame parall?lement des ?tudes d'allemand, de th??tre et de chant, cat?gorie soprano l?ger. Elle progresse ? pas de g?ant, fait en une ann?e ceux que les autres font en cinq et quitte le conservatoire avec un premier prix. Elle a 20 ans. Apr?s un bref s?jour au sein des ch?urs du Th??tre du Capitole de Toulouse, elle retrouve Bordeaux et une certitude : elle sera soliste. En 1989, la France lance le Concours des Voix nouvelles. Natalie obtient le deuxi?me prix, l'Op?ra de Paris l'invite ? int?grer son ?cole, un agent la prend dans son ?curie. Une nouvelle vie commence.

En 1992, sur la sc?ne de l'op?ra Bastille, elle interpr?te pour la premi?re fois Olympia dans Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach, dans une mise en sc?ne de Roman Polanski. L'ann?e suivante, elle est accueillie au Staatsoper de Vienne : elle y venait pour un r?le, on lui propose d'int?grer, pendant un an, une troupe prestigieuse.
En 1993, ? l'occasion de l'ouverture de l'Op?ra de Lyon, Natalie chante ? nouveau Olympia, mis en sc?ne par Louis Erlo. Jusqu'en 2001, elle interpr?tera ce "v?ritable num?ro de music-hall" dans huit productions diff?rentes.

En 1994, Natalie signe son premier contrat d'exclusivit? avec EMI Classics. Cette ann?e-l?, elle est pr?te pour interpr?ter la Reine de la Nuit d'une premi?re Fl?te Enchant?e, dirig?e par William Christie et mise en sc?ne par Robert Carsen : "Deux airs, deux num?ros de voltige". L'ann?e suivante, elle pr?te sa voix ? Lakm?, la d?licieuse pr?tresse de l'op?ra-comique de L?o Delibes avant de pousser la porte de l'impressionnante Scala de Milan pour y jouer ? nouveau Olympia, ravissante poup?e capricieuse mise en sc?ne par Alfredo Arias.

En 1996, Natalie interpr?te ? Gen?ve Oph?lie dans le Hamlet d'Ambroise Thomas, au sein d'une distribution exemplaire, dans une mise en sc?ne de Patrice Caurier et Moshe Leiser. Cette ann?e-l?, elle retrouve Vienne, invit?e pour interpr?ter Aminta dans Die Schweigsame Frau (La Femme silencieuse) de Richard Strauss. Salu?e ? nouveau par la critique, elle s'envole pour New York chanter Fiakermilli dans Arabella de Richard Strauss au Metropolitan Opera qui l'accueille pour la premi?re fois.

A travers le monde, le public aime cette chanteuse atypique, la retrouve ? travers ses disques tandis que les professionnels la r?compensent (elle aligne cinq Victoires de la musique). "Ca ne m'emp?che pas de pouvoir acheter ma baguette tranquillement et c'est tant mieux. ?

En 1997, avec le metteur en sc?ne Laurent Pelly et sous la direction de Marc Minkowski elle chante Orph?e aux Enfers puis offre ? Paris Le Rossignol d'Igor Stravinski sous la direction de Pierre Boulez avant de retrouver New York en 1998 avec Les Contes d'Hoffmann et Ariane ? Naxos, sous la direction de James Levine.

Apr?s Alcina de Haendel en 1999 ? l'Op?ra Garnier o? elle partage la sc?ne avec Ren?e Fleming et Susan Graham sous la direction de William Christie, elle interpr?te en 2000 ? nouveau Olympia dans Les Contes d'Hoffmann, transform?e en poup?e Barbie provocante par le metteur en sc?ne Robert Carsen.

Au fil des ann?es, Natalie ?largit sensiblement son r?pertoire, s'?loigne des r?les "l?gers" pour se rapprocher d'h?ro?nes plus tragiques. En 2001, elle atteint le but qu'elle s'?tait fix? quinze ans auparavant : interpr?ter Lucie de Lamermoor de Donizetti, puis elle encha?ne en reprenant La Somnambule de Bellini. Mais un probl?me sur une corde vocale la contraint ? tout stopper pour se faire op?rer. Apr?s une patiente r??ducation, elle r?appara?t neuf mois plus tard, apais?e, d?cid?e ? adopter un rythme de vie plus calme, adapt? ? sa vie de famille avec le baryton Laurent Naouri et leur deux enfants.

En 2003, elle reprend Hamlet d'Ambroise Thomas, r?inventant Oph?lie avec une ?motion absolue ? Covent Garden, o? elle fait ses d?buts, puis ? Barcelone.

En 2004, poursuivant sur cette voie de l'accomplissement, Natalie chante ? Chicago Lucia di Lamermoor (en italien), puis, ? Gen?ve et pour la premi?re fois, Manon de Massenet, enfin La Somnabule ? Santa Fe. En 2005, le M?tropolitain l?accueille pour sa premi?re Juliette.

2006 marque sa premi?re Pamina ? Santa F? ainsi que son retour ? l?Op?ra Bastille dans une Lucia hallucinante mise en sc?ne par Andrei Serban, dirig?e par Evelino Pid?.

D?but 2007, elle abordera un nouveau r?le : Marie dans la Fille du r?giment qu?elle chantera ? Londres et ? Vienne dans une mise en sc?ne de Laurent Pelly avant de retrouver ? Barcelone Rolando Villazon, dans une Manon mise en sc?ne par David Mc Vicar.


Septembre 2006
Cr?dit Photo: Simon Fowler

 


Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan