Cette semaine

Autres portraits



Les autres albums

  • Plein de monde (2007)
  • Les portraits » Bratsch

    ? Nous sommes tous des oiseaux de passage. Demain nous serons loin ?. (Dan)

    Une histoire comme il n?en existe plus que dans les r?cits d?un temps r?volu :
    des potes, l?envie de se tenir chaud, une amiti? ind?fectible, une passion, et la musique? Colonne vert?brale de ce bien singulier quintet?.
    Pour bringuebaler tout ?a, quelques vents et mar?es, au final assez peu. Des courants contraires, beaucoup. Des kilom?tres, ?norm?ment, et surtout des rencontres? Tout le temps.
    Voici donc l?histoire vraie d?une bande de pirates d?eau douce. De gentils de grands chemins : Les BRATSCH.

    ? On vient d?histoires diff?rentes, on n?a pas eu ? renier quoi que ce soit ? (Pierre)

    La formation prend ancre au beau milieu des ann?es 70. Conna?tre la date exacte rel?ve d?un luxe dont personne ici n?a r?ellement les moyens?
    Dan, pas encore le Clapton manouche d?aujourd?hui, mais d?j? guitariste du Monde, quitte Lyon avec la ferme intention de sillonner le globe. Arriv? en banlieue parisienne, il remplit la gamelle en faisant le videur dans une boite de strip-tease ou passe parfois Bruno?
    Bruno, moustaches et galurins 100% manouches, biologiste de formation, violoniste virtuose, apprend que Dan joue de la guitare? Et que si on veut le trouver c?est facile? Il loge dans le presbyt?re ! Les voies du Seigneur sont souvent hospitali?res?
    Les deux hommes se parlent. Se trouvent des airs traditionnels d?Europe centrale. Ne se quitteront plus.
    De son cot?, Pierre, dessinateur industriel, vend des ventilateurs avec l?entrain que l?on peut imaginer d?un type ne r?vant que de caresser la contrebasse jazz. La rencontre se fait.
    Pierre quitte ses costumes en tergal (N?oubliez pas, nous sommes ? la fin des ann?es 70 !!), laisse pousser ses cheveux. Les ?bouriffe? Et s?en va teinter de swing le son Rom des deux zigotos pr?cit?s?
    L?embryon du groupe est form?. Sa vraie diff?rence aussi. Chacun am?ne son univers. Ses notes. Ses mots. Ses coups de blues, de c?ur, de gueule? De cul !
    Du coup? Quand, quelques temps plus tard, d?boulent Fran?ois, beau gosse ? queue de cheval indienne, ?il clair et accord?on ravageur, puis Nano, clarinettiste, pur produit du jazz qu?il enseignait, on ne pousse pas les meubles? On agrandit la maison. Parce qu?on sait intuitivement que ces cinq l? vont y passer un sacr? bout de temps.

    ? Les choses qui nous ?chappent restent tr?s importantes. ?
    (Bruno)

    25 ans.
    25 ans ? faire des disques. Pas des tonnes. Une petite douzaine en fait.
    Mais surtout 25 ans ? faire la route. Et pas la petite.
    25 ans ? pr?f?rer les odorants chemins de traverses de la sc?ne aux autoroutes de l?information que sont les voies ? royales ? des major-compagnies.
    25 ans. De Prague ? Denver, en passant par Bratislava, Paris, Stuttgart, Limoges, Madrid, Oslo, Izmir, Alexandrie, Poznan, Zagreb, Dubrovnik, Chalons en Champagne?
    25 ans d?un tour du monde d?sordonn?, bruyant, gai et color?.
    25 ans d?une musique sans accroche g?ographie? Pas ?tonnant qu?on la comprenne partout. C?est de l? qu?elle vient !
    25 ans qu?en tra?nant leur bonne humeur dansante de gitans c?lestes sur la sono mondiale ils se sont fait des amis, des b?b?s, des fr?res d?armes, des cousins.

    ? Ne jamais rien laisser tomber ?
    (Nano)

    Il y-a des entreprises o?, si vous atteignez les 25 ans d?anciennet?, le CE (encore un mot qu?ils ne connaissent pas et Dieu les en pr?serve !) offre un voyage.
    Eux ont d?cid? de nous l?offrir.
    Ce voyage s?appelle ? Plein du monde ? : Un tortillard sillonnant les musiques d?un globe dont on oublie si souvent qu?en le regardant autrement que par les hublots t?l?, on le trouverait ?poustouflant.
    Tortillard au contr?leur plut?t relax puisqu? y ont embarqu? quelques passagers clandestins de renom? Ou non : Monsieur Charles? Aznavour. P?re de tous. Balbino Medellin, Debout sur le Zinc, La Rue Ketanou et Sanseverino? Petits fr?res de sang gitan. T?t?, Khaled, cousins si proches d?un sud lointain. Nery l?insaisissable ami. Lhasa, Nourith, fragiles compagnes d??motion. Juliette, s?ur jumelle forte en gueule et puis? Petite derni?re, lointaine et turbulente ni?ce par amour : Olivia Ruiz.

    ? Etre ouvert. Ne jamais avoir un style auquel on se tient fermement. Ecouter ? (Fran?ois)

    ? Plein du monde ?
    est bourr? de gens, de genres, de talents, de sons et de langues... Un album de Bratsch quoi !
    Groupe dont il serait temps qu?apr?s le monde, les m?dias fran?ais les d?couvrent? Enfin, ?a, c?est moi qui le dit parce qu?eux, vieux chats de goutti?re amus?s, en arrivent ? se demander si un gros succ?s commercial ne serait finalement pas un drame. Ils ont trop roul? leur bosse, us? le cuir de leurs ?tuis ? instrument et leurs fonds de culotte dans des bus de tourn?e, pour ne pas savoir qu?une galette n?est qu?un ?piph?nom?ne. Fut-elle en d?or, platine ou diamant.
    Si forte soit elle, la coh?sion d?un groupe est une potion magique dont le cr?ateur aurait aval? la formule. Un ?norme succ?s, bien que m?rit?, ne serait-il pas, finalement, une tuile ?
    Le probl?me, c?est qu?a ce point d?int?grit?, rien ne peut ?tre laiss? au hasard. Cons?quence, parce que sans concession, ce disque est bon. Fichtrement bon.
    Alors ? vous de voir.
    Ouvrez le, vivez le, diffusez le, faites passer les Bratsch ? la post?rit? ou bien?. Gardez-le jalousement. N?en parlez ? personne. Traitez-le comme un tr?sor : un immense vin d?Ouzb?kistan dont peu connaissent l?existence. Buvez le seul ou avec des amis proches. De la famille?
    Ce serait un peu ?go?ste, limite d?gueulasse?
    Mais bon. Je vous comprendrais. Chacun ses tr?sors.

    Par: Eric Jean-Jean

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan