Cette semaine

Autres portraits



Les autres albums

  • Des Vagues Et Des Ruisseaux (2009)
  • La Suite (2005)
  • Et si c'était - Edition limitée (inclus 3 titres bonus) (2003)
  • Le porte-bonheur (2001)
  • Les portraits » La Grande Sophie

    Après un premier groupe de rock à 13 ans, elle découvre la culture underground en fréquentant deux ans les Beaux-Arts de Marseille. Dès sa montée à Paris, elle s'acoquine avec l'association Life Live In The Bar, elle dynamise le circuit des troquets parisiens en compagnie de groupes comme Louise Attaque ou les Maximum Kouette. Inspirée tout autant par les chansons de Jacques Demy que par le funk de Prince ou les voix féminines comme celle des Pretenders, elle parcourt avec sa guitare et sa grosse caisse des lieux magiques aujourd'hui disparus comme l'Erotika, le Palace, l'Archipel, le Wait & See et ceux toujours présents tels que l'Européen, le Divan du Monde, le Café de la Danse, la Flèche d'Or, le Glaz'art...


    Avec son premier album sorti dans le circuit indé, elle s'entoure de musiciens avertis qui donnent du relief et de l'épaisseur à son univers musical. Son second album concrétise le début de l'aventure grand public grâce à un titre phare "Martin". Son arrivée chez AZ marque un tournant : premières apparitions télé, tube radio ("Du Courage"), disque d'or (120.000 ventes à ce jour) et 80 dates de tournée en 2004. Avec cette "Suite" qui constitue en même temps le mélange et l'aboutissement des trois disques précédents, La Grande Sophie affirme l'intérêt d'une démarche hors des sentiers battus. Elle mêle originalité et séduction grâce à une écriture soignée qui fait souvent mouche dans la tendresse ou l'ironie et elle traque l'évidence rythmique : " Une chanson doit s'imposer par sa simplicité et doit pouvoir exister juste par la voix et la guitare ". De son premier album "La Grande Sophie s'agrandit" à "La Suite" (automne 2005), la Grande Sophie nous offre des chansons qui sont autant de tranches de vie livrées avec humour et autodérision. Des chansons qui parlent de la vie, de l'amour ("Rien que nous au monde") et du temps qui passe ("On savait"), toutes ces petites choses, ces petits riens qui s'accumulent et qui s'égrainent dans une vie... En 2005, aux Victoires de la Musique, elle reçoit la récompense de l'artiste révélation scène de l'année.

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan